Criminologie : passage à l’acte

Je vous l’avais promis, voici donc la version finalisée de notre devoir de Police Technique et Scientifique.

Tous mes remerciements à Cam’, Lulu et Zabou pour leur relecture attentive.

Mentions spéciales à : Manu pour ses informations détaillées, Hubert pour ses remarques pertinentes et Light pour son oeil de lynx (oui, le passé simple et moi, on est pas toujours copains).

L’arme du crime : police-technique-scientifique.pdf

Les plus curieux trouveront la version alternative du final dans les deux dernières pages. Il s’agit juste d’une variation du final. Bonne lecture, et merci d’avoir pris de votre temps pour les corrections/ajouts/etc.

Publicités

~ par Zegatt sur 22 février, 2008.

3 Réponses to “Criminologie : passage à l’acte”

  1. Je viens de lire la « nouvelle » sur la police scientifique. Ce n’est pas mal.

    Il y a apparemment soit une trés bonne documentation, soit une utilisation de données scientifiques fictives bien maîtrisée (je n’ai pas pris le temps de vérifier les données (comme le crimescope 🙂 )).

    Je prèfère dans l’ensemble la fin réaliste à la fin en annexe, mais ce n’est là qu’une préférence personnelle.

    Simple question:
    – Ce sont les gendarmes qui accourent pour un meurtre vis à vis des données scientifiques ? Je me souviens que dans les années 90, la gendarmerie avait récupéré tout le matériel du CARME mais je me demandais si les polices municipales n’avaient pas aussi développé leur propre réseau d’analystes.
    – Il y a des gendarmes à Aubervilliers ? Il me semble que Gendarmerie/ police se partage le territoire en fonction du nombre d’habitants d’une ville. Aubervilliers ayant 71.000 habitants actuellement, il me semblait plutôt que la police aurait d’abord été sur les lieux.

    Tous ces points ne sont toutefois que des détails de pinailleur.

    Le récit est bien écrit, pas désagréable à lire. Le rythme est intéressant, plutôt posé dans l’ensemble.

    J’ai toutefois un peu de mal à m’imaginer toutes ces explications scientifiques retransmises dans des média comme la BD.

    Juste une question: Qu’est devenu ce foutu chat ?

  2. Pour répondre à tes questions :
    – A ma connaissance, Paris et ses environs dépandent de la gendarmerie. Les autres villes, ce sera la police en effet. Enfin, en campagne, gendarmerie à nouveau.
    – L’IJPP, ou plus généralement l’Identité Judiciaire (pour le côté scientifique) est une branche de la police (la Police Technique et Scientifique quoi).
    – Pour le coup, cet exercice n’a aucun avenir en BD (ne serait-ce parce que l’info n’est pas assez diluée pour être lisible…).
    – Enfin, pour le chat… Ben ma foi, à la liberté du lecteur. Est-il mort, s’est-il fait la malle, était-ce le chat d’un ami ?

  3. Je crois qu’avec l’affaire du chat, il y a un bon moyen de prolonger cet épisode des « Experts- Aubervilliers ». 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :