Le journalisme à l’épreuve des balles

Le journalisme est un instrument de masse. Tantôt salvateur, tantôt déplorable ; et ces temps-ci, la seconde option l’emporte haut la main.

Robert Ménard, porte-parole de « Reporters sans frontières », que je croisais un peu plus tôt aujourd’hui sur le parvis de Notre Dame, est là pour nous le rappeler. Voilà deux semaines que le personnage passe sur toutes les chaînes de télévision, à n’importe quelle heure du jour ou de la nuit, tirant chaque jour un peu plus la tronche, évoquant sans conviction le problème chinois de sa voix pâteuse et triste, visiblement blasé et dénué de motivation profonde. Une âme en peine dirons-nous.

Mais voilà ; les médias sont là, et comme pour Ingrid Betancourt, voilà une personne de plus promue au rang d’incontournable du moment l’espace de quelques heures. L’instrument médiatique a créé un bouc-émissaire, chargé de sensibiliser le populo, de déblaterer avec platitude pendant que son audimat est présent (et avant qu’il ne se casse la gueule, cela va de soi).

Ah, qu’elle est belle la machine journalistico-médiatique ! Le dernier cours de Criminologie aussi lui aura fait la part belle, archétypes à la clé. Duclos et Le complexe du loup-garou (Cf : Pages Nocturnes 12) avaient ouvert le bal, et la valse continue à grands coups de faits divers énoncés pour attiser le côté voyeur du lecteur, de simplifications réductrices et de parti pris jonglants entre paradoxe et manichéisme (le tout sans contradiction selon l’énonciateur). Attention aux pieds, ainsi qu’aux mains – le gras des presses à imprimer laisse des traces.

Et pendant ce temps-là, Marc-Olivier Fogiel et Thierry Ardisson rapprochent le QI moyen de leur public de l’encéphalogramme de la grenouille pendant que nos CRS enlèvent des banderolles de liberté et frappent des manifestants prônant la démocratie…

 

 

Moi, (EDIT) satirique ?

Publicités

~ par Zegatt sur 8 avril, 2008.

2 Réponses to “Le journalisme à l’épreuve des balles”

  1. Euh… satirique, oui surement, mais satyrique je sais pas, enfin j’espère pas !

  2. Woups… Toda, Italia !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :