Pages nocturnes (17) – Giraudoux

Jean Giraudoux est un souvenir lointain, un des rares bon souvenir de lecture imposée dans le cadre scolaire. C’était en première, pour La guerre de Troie n’aura pas lieu et ce dramaturge m’avait laissé une bonne impression. Je renoue donc avec ce dernier, une fois de plus dans un univers grec, avec Amphitryon 38.

Pourquoi « 38 » ? Parce que 37 versions d’Amphitryon auraient précédé celle de Giraudoux. Mythe ou réalité, sans doute un peu des deux, après tout, ce ne sont pas les Grecs qui s’opposeraient à cette fantaisie.

Et cet Amphitryon 38 nous amène donc auprès des dieux et des hommes, tandis que Jupiter, qui n’en est pas à un cocufiage près, tombe amoureux de la belle Alcmène, épouse d’Amphitryon. Aussi décide-t-il de descendre sur terre partager la couche de la belle humaine. Le propos oscille entre l’amour, la guerre et l’humanité, le tout saupoudré des décalages qu’affectionne Giraudoux (moins anachroniques que ceux qui parsèment La guerre de Troie n’aura pas lieu cependant).

Les dieux se jouent des hommes, les hommes s’accrochent à leur humanité, l’amour et la jalousie rivalisent de ligne en ligne, tout cela pour parvenir à ce que la légende soit en règle et, en l’occurence, permettre à Hercule de naître des amours de Jupiter et d’Alcmène. L’ensemble est digne d’un grand Giraudoux et ne fait que confirmer le premier a priori que j’avais eu à son égard. Ca n’égale pas Anouilh (Becket ou Antigone) par la simplicité ou le comique, ni Camus par la force (Les Justes ou Caligula), mais l’ensemble est empreint de finesse et de justesse ; en un mot, de qualité.

« Parfois j’aime une femme. Mais pour l’aborder, il faut lui plaire, puis la déshabiller, la rhabiller ; puis, pour obtenir de la quitter, lui déplaire… C’est tout un métier. »

« L’amant est toujours plus près de l’amour que de l’aimée. »

« Maintenant que la légende est en règle, comme il convient aux dieux, réglons au-dessous d’elle l’histoire par des compromissions, comme il convient aux hommes… »

Publicités

~ par Zegatt sur 20 avril, 2008.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :