Lignes d’obscurité (1) – Blake

Toujours la nuit. Cette même nuit qui, nous livrant à la cécité du regard, ouvre pourtant les horizons de l’esprit. Noir émancipateur, temps des réflexions, des retrouvailles avec soi-même, obscurité propre à l’étreinte ou à l’effleurement d’une quelconque vérité jusque là invisible… L’occasion d’avancer un peu plus loin.

En l’occurence, une nouvelle catégorie que j’inaugure ici avec William Blake – à qui, je le rappelle, le site doit son nom de Vala -, une catégorie pour explorer quelques lignes, une page ou deux à l’occasion, le temps de s’arrêter sur ce que ces phrases conduisent avec elles, ce qu’elles offrent dans l’instant où elles ont sû arrêter notre regard, attarder notre lecture.

*
* *

Enfants de l’Avenir
Qui lirez ces pages indignées,
Sachez qu’en un temps ancien
L’Amour ! le doux Amour ! semblait un crime.

Ainsi s’ouvre « Une petite fille perdue » dans les Chants d’Expérience de Blake.

Et si c’est l’appel au Tigre que les lecteurs ont retenu des poèmes de Blake (« Tigre ! Tigre ! ton éclair luit / Dans les forêts de la nuit, / Quelle main, quel oeil immortels / Purent fabriquer ton effrayante symétrie »), ces quelques lignes pourtant ne sont pas sans résonnance. Peut-être même en ont-elles plus.

Blake se prête à l’exercice de prophète, quelques décennies avant le prophête Nietzschéen ou l’appel au lecteur de Baudelaire (« Hypocryte lecteur, mon semblable, mon frère ! »). Mais plutôt que de sombrer dans la mélancolie ou la destruction, c’est un appel à des réjouissances futures, teintées de la nostalgie sombre des jours anciens.

Prophète, le poète anglais l’est en effet. Il se fait le précurseur des destructeurs futurs de la Morale, celle-là même qui fait de l’amour un crime en son temps. Nul accusé, mais les mots laissent sous-jacente la pensée Blakienne : la Jérusalem céleste, celle de la rencontre charnelle, n’est pas celle de la prêtrise anglicane. L’homme l’a pourtant à portée de main, dans l’amour de ses pairs, un amour violent – il ne saurait en être autrement avec Blake, le compromis n’est pas de mise.

Non pas que Blake soit laïque, mais à l’égal de Milton qu’il vénère sans mesure, Blake se veut mystique, « un Vrai Poète et du parti du Diable sans le savoir ». Milton faisait s’accoupler Adam et Eve dans l’Innocence du jardin d’Eden ; Blake, plus terrestre dans la naissance du Verbe, élève celui-ci, à mesure, vers le dépassement. Le lecteur l’accompagne dans le périple, souhaitons qu’il s’élève lui aussi.

ancientofdaysWilliam Blake, Ancient of Days

Publicités

~ par Zegatt sur 21 janvier, 2009.

3 Réponses to “Lignes d’obscurité (1) – Blake”

  1. Je ne connais pas William Blake. Enfin, de nom et vite fait. Je viens ici remonter ma culture G =^.^=

  2. S’il ne doit y avoir qu’un seul et unique poète, c’est William Blake.
    Baudelaire ne vient qu’après, loin derrière. Suivi par Milton sans doute ou Dante.
    Mais Blake a une majesté, une force, une beauté, une grandeur, un ésotérisme obscur et érotique, une sensualité qui dépassent l’entendement tangible.
    A ce titre, « Vala ou les quatre vivants » est d’une violence, d’une somptuosité grandiose. Parfaitement incompréhensible à la première lecture (qu’il faut faire à voix haute, dans un état second), juste vivant et sensible.

  3. bonjour,
    je suis musicien-chanteur et travail actuellement sur mon prochain disque qui sera consacré à William Blake.
    Je n’en suis qu’aux maquettes. vous pouvez écouter un ou deux titre : http://www.wat.tv/audio/02-innocence-1jss3_9n9q_.html
    Je chante depuis longtemps ( 40 ans !!) et de culture rock souvent en anglais, mais maitrise trés mal la langue.
    S’il y a des gens intéressés par ce projet et pouvant m’apporter une aide dans la traductuin et l’interprètation des textes……..
    Il y a une quinzaine de chansons, je peux donner un lien pour les écouter.
    sur mon précedent disque, il y avait déjà deux poèmes de W. Blake : http://www.lezarts.info/?page=102
    merci
    fernand

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :