Quand la réalité rattrape la fiction

Il arrive parfois qu’un étrange phénomène se produise : que l’idée personnelle, individuelle, devienne une réalité tangible sans même solliciter notre intervention.

En un claquement de doigt, un mur s’écroule : les univers se rencontrent, s’entremêlent, et poussent à se questionner sur cette barrière invisible entre le réel et l’imaginaire. La vérité éclate : l’un et l’autre ne sont pas antagonistes, contre toute attente.

Quelques scénaristes, écrivains, créateurs, ont ça et là des histoires semblables à raconter : des instants où leur vérité propre est devenue, l’espace d’un instant, une vérité pour tous.

J’avais prévu le 11 mars. Mon 11 mars à moi avait lieu en 2007, aux Etats-Unis. 11 mars 2007 : 6 ans et 6 mois après le World Trade Center. La date me paraissait tellement prévisible.
Le 11 mars 2004 (3 ans et 6 mois, 911 jours – ésotérisme, quand tu nous tiens), des bombes explosent, des hommes meurent, cela se passe à Madrid. Ma vérité hypothétique est devenu un fait.

Le 15 janvier 2009, un avion se pose dans l’Hudson river à New York. Novembre 2008, dans mes carnets, le même script : un avion au départ d’une ville américaine qui se poserait sur l’eau, aucun mort.

Mars 2009 : je tente d’écrire mon premier roman (affaire à suivre, s’il y a des curieux, dites-moi, il me faudra des relecteurs quand le point final sera là), en jouant sur la multiplicité/perte des identités et la culpabilité. Ce roman se veut semi-fictif : les faits sont partiellement réels, la justification de ceux-ci tombent en pleine fiction. Je deviens moi-même un élément de cette perte d’identité dans les pages que j’écris…
Sauf qu’une fois encore, les faits me rattrapent : dans la réalité qui me sert de canevas et à laquelle j’assiste, je deviens un élément actif aux yeux de certains, qui en viennent à me donner une fausse identité.
Le lecteur abusé, c’est eux. Et pourtant, ils n’ont pas lu le texte… Cherchez l’erreur.

Publicités

~ par Zegatt sur 26 mars, 2009.

2 Réponses to “Quand la réalité rattrape la fiction”

  1. Intéressant tout ça…
    J’attends d’en savoir plus.

    • Ca, pour véritablement le comprendre, il faudra attendre le point final du roman, voire mes explications.
      Entre temps, le parallèle entre réalité et fiction s’est même aggravé.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :