Apologie de la Déraison (9)

– On ne peut pas juger les gens à voix haute avec droiture. Cela choque le sens moral.
Pour être dans les règles, il vaut mieux hurler ses reproches quand l’intéressé est absent. C’est ce que les hommes ont appelé « honnêteté ».

– Nous ne sommes que les victimes de notre propre subjectivité.

– Ils condamnent à tort et à travers, sans réflexion. Leur folie n’est pas mienne, mais je me refuse à rejoindre le silence des lâches.

– Veux-tu savoir comment stériliser la masse ? En leur enseignant à tous que pour être un grand homme il faut penser différemment, et faire en sorte que tous reçoivent cet enseignement de la même façon.

– Est-ce qu’à Camus aussi, on lui reprochait de trop penser ? ou bien est-ce uniquement notre modernité qui est devenue paresseuse au point de considérer la réflexion comme une adversaire ?

Publicités

~ par Zegatt sur 28 juin, 2009.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :