Apologie de la Déraison (11)

– Il a pu sembler un temps que l’être humain était là pour répondre au silence déraisonnable du monde. Mais non, il ne fait que le rendre irraisonné, ou raisonnable – ce qui est pire.

– Si l’Histoire a écrit la Religion, peut-être la Religion a-t-elle écrit une moitié de l’Histoire…

– La théologie est sans doute le plus brillant des systèmes des pensées : elle érige une réflexion et une justification logiques sur des fondations branlantes, contradictoires et paradoxales.
Et malgré ces défauts, l’édifice tient droit. Bien entendu, pour jouir pleinement du système dans sa compréhension comme dans sa croyance, il faut avoir confiance dans l’architecte. Sans ce postulat en effet, la tour élevée devient une farce de l’esprit, un Babel de la foi.

– La convention se doit d’être un support pour l’évènement, un canevas vide par lequel le sentiment doit transiter. Dépourvue de cet attribut de passage ou de soutien, la convention est déchue ; elle n’est plus rituel, mais rite à part entière, rite vide de sens, anonyme et inutile.

– La preuve de la légitimité n’est jamais un acte d’amour. L’acte d’amour est la légitimité.
Là où il y a demande de preuve, il y a doute, et qui dit réponse à ce doute implique un acte d’où la confiance est absente.

Publicités

~ par Zegatt sur 6 février, 2010.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :