Détours historiques (1)

Dans ses recoins ignorés, l’Histoire recèle de nombreuses anecdotes croustillantes, délirantes ou insoupçonnées… Petit tour d’horizon de quelques bizarreries des siècles :

– Les noms d’Islande et de Groenland ont été donnés par les Vikings pour détourner par l’appât du nom les ignorants : « Ice-Land » pour la terre fertile et « Green-Land » pour les étendues glacées.

– Amerigo Vespucci n’est en rien responsable du nom d' »Amérique » apposé sur le quatrième continent. Les coupables sont le hasard, les imprimeurs, et une série d’imbroglio. (Je vous invite à ouvrir le petit Amerigo de Stefan Zweig, vite lu et une pure merveille pour expliquer cette incohérence historique).

– « Echec et mat » n’est rien d’autre que de l’arabe mal transcrit ; « Sheikh mat », soit « Roi [est] mort ». Ou comment tronquer les origines mauresques d’un jeu classique.

– Lorsque Marco Polo a croisé des rhinocéros, il a cru qu’il s’agissait des licornes des légendes et a été quelque peu surpris de l’écart entre la réalité et le mythe.

– La tomate est un fruit empoisonné et son utilité est uniquement décorative. C’est en tout cas ce qu’ont cru les Européens pendant près de deux siècles une fois la tomate ramenée d’Amérique.

– Pendant la Seconde guerre mondiale, les Américains ont tenté de mettre au point des bombes portées par des chauve-souris. Un projet a été mis en place, des dizaines de chauve-souris gardées dans un enclos fermé… jusqu’au jour où une mise au point a eu un raté, provoquant une explosion qui a libéré toute la troupaille de chauve-souris et tuant un homme du même coup.

– Toujours en 39-45, les British ont découvert le radar avant les Allemands, et les raids de la Luftwaffe sur Londres pouvaient ainsi être annoncés avec quelques minutes d’avance, de nombreuses vies ainsi sauvées. Au cas où un débarquement allemand aurait eu lieu sur le sol anglais, la RAF avait ordre de détruire tout le matériel radar afin que les Allemands continuent d’ignorer l’existence du radar, et d’important stocks de carottes étaient conservés aux dépôts de la RAF sous prétexte que celles-ci amélioraient la vision de nuit et permettaient ainsi de repérer les avions allemands.

Publicités

~ par Zegatt sur 25 février, 2010.

2 Réponses to “Détours historiques (1)”

  1. En effet, j’ai adoré. En particulier, celle sur les licornes.
    (Pour la tomate, tu avais aussi la pomme de terre qui a une histoire similaire)

    Pour la peine, je récupère le lien pour « Internet : mon amour » ^^

  2. Merci pour cette information interessante

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :