Naissance

Je n’existe pas.

La fiction m’a plongé dans la réalité, et l’inverse s’en est suivi. Mon premier souvenir est celui d’un rêve. Un monde blanc couvert de neige.

Je suis là, haletant, inquiet, poursuivi. Courant à travers l’étendu cristalline. Tout cet univers est entouré d’immenses pics sombre : une forêt dense, des arbres collés les uns aux autres, serrés et étouffants. Il y a quelques éléments gris qui se détachent, ils sont plus lisses, mobiles. Et la course qui continue.

Ce sont des loups qui me traquent, qui me poursuivent en bande. Ils rôdent, tournoient, silencieux et patients. Ils attendent, impatients, que la frayeur me dépasse. Je suis inquiet, j’ai peur, je me réveille. Je hurle.

C’est la fiction qui m’a plongé dans la réalité.

Je ne peux plus en sortir.

Publicités

~ par Zegatt sur 19 avril, 2010.

Une Réponse to “Naissance”

  1. Merci pour ton sms! Bon voyage!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :