Salut l’artiste…

Bernard Giraudeau est mort.

Je n’ai vu qu’une fois l’une de ses prestations, dans le film télé « Dans la tête du tueur », où il interprétait le rôle de Jean-François Abgrall, le gendarme qui est parvenu à faire arrêter Francis Heaulme.

Sa prestation m’avait marquée, par sa gueule ponctuée de rides expressives et par son charisme. Il avait ce regard bleu puissant, et une présence qui crevait l’écran, volant la vedette à Thierry Frémont, lui aussi exceptionnel pour le coup dans le rôle d’Heaulme.

Ce qui m’avait le plus marqué chez Giraudeau, c’était son regard. J’aurais voulu le voir interpréter le rôle d’Albert Camus. Il y avait quelque chose de commun dans leurs visages, et dans leurs yeux. La chaleur du soleil d’Alger sur les traits de Camus semblaient se retrouver chez Giraudeau, et la force d’acteur de celui-ci aurait de loin dépasser le rôle terne tenu par Stéphane Freiss dans le téléfilm « Camus » diffusé il y a quelques mois (film au demeurant sans grand charme).

Bref, je regrette ce soir de devoir découvrir Giraudeau a posteriori, alors que l’espace d’une seule prestation il m’avait autant marqué.

Je découvre également à retardement que Giraudeau était aussi écrivain. Ma liste de films et de bouquins pour les prochains mois s’agrandit.

Allez, salut l’artiste, et merci.

Publicités

~ par Zegatt sur 17 juillet, 2010.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :