Profilage criminel : une tentative (2)

Lorsque j’ai écrit l’article précédent, j’avais à peine consulté 2 articles et je me suis lancé sans attendre dans des hypothèses.
Ce soir, près de 8h après mon message initial, j’ai écumé la majorité des articles sur Internet. Mon profil criminel s’est complexifié, affiné également. Mon message précédent n’était pas exact, loin de là ; si de nombreuses suppositions sont confirmées par mes recherches, d’autres sont vraisemblablement plus que hasardeuses voire carrément fausses. Je vous propose donc de prolonger les investigations entamées un peu plus tôt. Sachez qu’Internet est un outil nauséabond et fascinant à la fois – pour des raisons que je n’évoquerai pas précisément par respect pour l’enquête officielle, mais dont vous pouvez sans doute vous douter.

La liste des victimes s’est allongée à un probable quatrième homme, de 19 ans, mort dans la nuit du premier septembre 2009 (mardi à mercredi). Nous l’appellerons 19.

De 19 à 33 : 1 an et 1 mois.
De 33 à 26 : 4 mois.
De 26 à 22 : 15 jours.

Si ces 4 personnes sont bien mortes (ce qui reste à prouver pour 22), et si elles ont toutes été victimes de mort violente (ce qui reste également à prouver : en février 2009, à 24h d’écart, 2 hommes meurent de noyade, l’un a bu, il a une altercation, est frappé et tombe plus ou moins inconscient à l’eau ; le second saute à l’eau ivre et meurt), il est probable que 3 d’entre elles aient été victimes d’un seul et même agresseur (19, 26 et 22).
33 ne correspond pas physiquement au profil. Il est plus basané, n’a pas une allure aussi soignée ni fortunée que les autres, n’a pas le même type d’apparence visuelle (vêtements, coupe de cheveux, couleurs…) et il est plus âgé. Il peut s’agir d’une victime de commodité, une sorte de compensation sur la « norme » du SK, à moins que les points physiques sur lesquels j’ai focalisé pour mon profil ne soient inexacts. Plus simplement, il peut s’agir d’une personne victime d’un accident – ce qui est néanmoins fort peu probable compte tenu de son parcours et du lieu de découverte du corps, trop éloignés l’un de l’autre.

19, tout comme 33, 26 et 22 a passé une soirée alcoolisée. Comme 26 et 22, il présente bien, d’allure juvénile et sportive, à la mode dans un style assez bobo. Il est également ouvertement friqué (certaines sources prétendent qu’il aurait dépensé 150€ dans la soirée).

Je ne sais pas où résidait 19. Pour 33, 26 et 22, entre le lieu où ils sont aperçus pour la dernière fois (à l’exception de 22 qui a marché un temps à pied avec un ami, le lieu est toujours là où ils ont fait la fête – bar ou appartement) et le lieu où ils vont passer la nuit, il y a environ 500 mètres. Vu leur état d’ivresse, et considérant que pour ma part je mets une vingtaine de minutes pour faire environ 1Km200/1Km500 dans Paris, je leur donne maximum 10 minutes pour rejoindre leur lieu de résidence.
Un laps de temps très bref pour le SK donc. Laps de temps durant lequel il faut que celui-ci choisisse sa cible puis réussisse à entrer en contact, à arrêter la personne pour un motif quelconque, à mettre suffisamment en confiance son interlocuteur pour l’aborder et l’approcher d’assez près, et enfin passer à l’acte.

Le « terrain de chasse » actuel du SK hypothétique représente une surface avoisinant les 7 Km², surface dont le centre se situe sur le point centre de gravité du triangle reliant les chemins empruntés par 33, 26 et 22. Je ne connais pas le point d’arrivée de 19 mais son point de départ est inclus dans le triangle et le dernier point où il a été vu, près du Palais Rameau, également. Le point obtenu nous amène au croisement entre le Boulevard de la liberté et de la rue de Bourgogne, à quelques mètres du consulat du Maroc (et 200m du Palais Rameau). A partir de là, nous avons notre surface de 7 Km² qui s’étend, selon un cercle de 1,5 Km de rayon environ. Pour différentes raisons, à commencer par l’accessibilité à la Citadelle notamment, cette surface peut sans doute être réduite à 5 Km², peut-être moins.
Nous sommes en milieu urbain, la plupart des bâtisses font dans les 5 étages, parfois moins lorsque l’on se rapproche de la Deûle (quai du Wault en particulier, par lequel 22 est passé lorsqu’il est vu pour la dernière fois au square Daubenton), parfois plus pour de rares bâtiments.

A peu de choses près, 22 disparaît à proximité des lieux où sont retrouvés les corps de 33 (face à l’impasse Scalbert plus ou moins – 300m du Square Daubenton) et 26 (pont du Petit Paradis – 750m à vol d’oiseau). Toutes ces zones sont incluses dans le cercle mentionné plus haut.

19 correspond à 22 et 26 ; par conséquent, le profil élaboré dans mon premier article se confirme, et lorsque j’ai réduit son âge, j’ai probablement eu raison. Par sécurité, plutôt que de miser sur 27-35 ans, il serait peut-être judicieux de réduire encore de 2 ans. Au-delà de 35 ans, cela paraît peu probable.

Début septembre 2009 est une date possible de vacances, ou de début de reprise du travail pour le SK. Ma suggestion d’un emploi stable se confirme un peu plus. Toutefois, maintenant que je connais les heures de disparition (entre 3h et 6h30) oriente vers un noctambule, peut-être un insomniaque (après tout, s’il a un emploi stable ?) ou un homme fréquentant les rues la nuit de façon non suspecte – pas un SDF ni un laissé pour compte ou un homme vivant en marge (il paraît que les quartiers concernés sont fréquentées par des prostituées, l’hypothèse d’un dangereux mac ou quelque chose d’avoisinant est improbable). Je maintiens qu’il fume (si ses victimes le font également), ou le laisse croire – mais il est probable qu’il soit fumeur, et par conséquent que la cigarette joue peut-être un élément contre le stress de son emploi.

C’est un homme parfaitement urbain, contrairement à ce que j’ai cru un instant à cause des informations inexactes de ma première recherche sur GoogleMaps. Il ne vit pas en périphérie de Lille – 5 Km du centre au mieux, plus probablement dans la zone près incidents, zone qu’il fréquente peut-être toujours à l’heure actuelle comme résident (peu probable vu qu’il a vraisemblablement une voiture pour transporter les corps jusqu’à la Deûle – cela serait trop dangereux d’amener ses victimes de façon consentante, à pied, jusqu’au cours d’eau) ou plus tôt comme étudiant (il y résidait probablement lors de son premier meurtre, qui est toujours un acte de proximité. Si 19 est sa première victime, il serait intéressant d’investiguer à ce niveau, peut-être finissait-il alors ses études ou attendait un emploi).

Toujours si 19 est sa première victime, cet homme a subi un évènement traumatique qui l’a poussé à passer à l’acte. Si je me fie au milieu dans lequel évoluent ses victimes, il s’agit potentiellement d’un job non obtenu, d’un redoublement (fin d’études ?), d’une rupture amoureuse (peu probable, je ne pense pas selon les informations fournies que le SK ait des tendances homosexuelles ouvertes) ou d’un échec dans sa vie professionnelle (je sais, les choix sont hélas multiples), évènement survenu probablement dans un délai bref avant le premier passage à l’acte compte tenu du MO direct, demandant plus d’improvisation que de préparation (tablons sur 2 mois au maximum).

Ses victimes de prédilection sont des hommes de 20 à 27 ans (si 33 a bien été sa victime, le fait que celui-ci soit noir peut fausser l’estimation du SK qui le rajeunirait de 5 ans), de race blanche, aimant la vie nocturne et les soirées entre amis, des hommes dynamiques ayant un emploi ou étudiant (Droit, Economie) dans des domaines valorisant extérieurement, demandant un certain standing et une aura visible. Une fois de plus, 33 fait exception (il est opérateur technique pour la téléphonie) mais son frère a de la présence, et il est probable que ce soit aussi le cas de celui-ci par conséquent. 2, probablement 3 (voire 4 ?) des hommes avaient une vie de couple épanouie (même si un doute subsiste quant au célibat de 19 et 22, il est probable qu’ils aient eu plusieurs partenaires sexuelles ou tout du moins un sex-appeal ne laissant pas les jeunes filles indifférentes). Ils sont tous relativement grands (1m70 pour le plus petit a priori, 1m85 environ pour le plus grand), minces (33 ?), et deux d’entre eux ont les cheveux clairs et les yeux verts (19 et 22). A noter que l’un des morts par noyade de février 2009 (celui de la rixe) était étudiant à l’IEP, et, par conséquent aurait également pu convenir à une partie du profil (mais cela doit couvrir nombre des noctambules dans le quartier en question).

Pour ce qui est des lieux de découverte des corps, le plus à l’ouest est 33, au niveau médian du Jardin Vauban. Quelques 150-200 mètres plus loin, près du pont du 43e régiment d’infanterie, 19, soit à une cinquantaine de mètres du dernier endroit où est aperçu 22 (qui reste introuvable), enfin, 26, quelques 700 mètres plus au nord. Le mouvement suit la Deûle et se fait donc de façon circulaire par rapport à la Citadelle : pour parler en termes nautiques (0 au nord, 180 au sud), on obtient 120 (19), 145 (33), 45 (26). Par rapport au dernier lieu où ils ont été aperçus, le lieu où a été trouvé le corps est à vol d’oiseau, à 400m (19), 1 Km (33), 1 Km (26).

Lorsque 22 disparaît, 26 n’a pas encore été trouvé, la presse n’a pas relayé l’information d’une quelconque série, le battage médiatique et policier autour de 26 est limité. Le SK n’est donc probablement pas inquiété (encore une fois il s’agit d’une hypothèse, rien n’indique que 22 soit mort ni qu’il ait été victime d’un SK). Par précaution, le lieu d’abandon des corps a été revu à la hausse pour 33 et 26 par rapport à 19. Deux possibilités : ou bien le SK est confiant et part du principe que si 26 n’a pas été trouvé, c’est que la planque est bonne, et il dépose 22 à proximité (soit 900m du dernier endroit où 22 est vu), ou bien il décide de prolonger le même MO et de tabler sur la distance par rapport au lieu d’enlèvement (admettons 800m à 1km300). Les deux possibilités peuvent, comme vous pouvez le voir coïncider, d’autant que, rappelons-le, 19 et 33 étaient à environ 300 ou 400m l’un de l’autre (bien entendu de possibles courants sont à prendre en compte impliquant un léger déplacement des corps). Si le corps a été rejeté selon un même MO, par rapport à la Citadelle, je suppose donc qu’il sera retrouvé entre 15 et 60 (nord-est) ou entre 180 et 240 (sud-ouest).

Récapitulons : le SK est un homme de race blanche ou maghrébine (peau claire), il a entre 25 (plus probablement 27) et 35 ans, il a un emploi stable, une vie d’apparence normale, pas d’enfant (ou pas de plus de 3 ans), il fume (ou le laisse croire), il a un bon QI, un niveau d’études de bac +2/3 probable, il vit en ville et connaît bien Lille, il habite la ville ou sa périphérie depuis 4 ou 5 ans au moins, il est un habitué de la vie nocturne (ne serait-ce qu’en simple spectateur), il mesure environ 1m80 (peut-être plus), pèse au moins 75 kg et a une bonne force physique sans pour autant être trop imposant, il porte une tenue branchée sans être trop voyante, quelque chose de sobre et jeune dans l’aspect (probablement de couleur sombre également), il a un véhicule, il a du être étudiant dans la ville ou employé dans un lieu de la zone à proximité de la Citadelle (peut-être un lieu de la vie nocturne), il est assez casanier et a ses habitudes malgré son côté sportif (Cf : dropzone des corps limitée), il aime la zone de la Citadelle et la présence de l’eau est fondamentale (calme nocturne, attirance pour les lieux,…?).

Correction sur ce que j’ai écrit plus haut : les morts avérés étant par noyade (19 et 33 – autopsie de 26 en cours), IL A DU ETRE EN MESURE DE LES CONDUIRE POUR UNE RAISON VALIDE JUSQU’AU COURS D’EAU (sous la menace ? peu probable pour 33 compte tenu de sa morphologie, et en règles générales de par la situation urbaine ; pour une raison légitime ? si oui, est-ce qu’il fume comme je le croyais ou bien a-t-il une fonction qui le met en position de dominant dès le premier contact – agent des forces de l’ordre par exemple…?).

Ultime question : maintenant que l’affaire est médiatisée, et s’il y a bien un tueur en série à l’œuvre, comment celui-ci va-t-il réagir ? Ou bien sa psychopathologie ou son arrogance vont l’obliger à continuer (d’autant qu’il paraît être en période de crise puisqu’il aurait tué à 2 reprises en 15 jours ce qui n’était jamais arrivé) et un nouveau meurtre est envisageable d’ici la fin mars ; ou bien il est suffisamment calme et intelligent (ce qui est tout aussi envisageable, si ce n’est plus) pour se taire et attendre l’accalmie (il ne saurait néanmoins se retenir plus de 6-8 mois vu ses nécessités actuelles).

Avis et commentaires bienvenus.

Affaire… à suivre.

Publicités

~ par Zegatt sur 24 février, 2011.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :