Como si fue esta noche la ultima vez

Comme pour pas mal de monde, Cesaria Evora est pour moi une de ces grandes artistes au registre inconnu, dont seuls me sont familiers les classiques, à commencer par Saudade.

Saudade, sur lequel la voix rocailleuse et pourtant si sensuelle d’Evora ne manque pas de déclencher un frisson.

La voix magique de la Diva aux pieds nus ne résonnera plus.

Adios Diva !

En attendant, en guise de nostalgie, ses chansons défilent, me permettant de rattraper les immenses inconnues de son registre qu’il me reste à découvrir.

Publicités

~ par Zegatt sur 17 décembre, 2011.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :