La révélation des pyramides (4) – Les pieds dans le mètre

LES  PIEDS  DANS  LE  MÈTRE

ou

J’ai fait Phi des mesures, et Pi c’est tout

Une précision tout d’abord : avant que les commentaires ne me prennent de cours, je rappelle qu’il est ici question non seulement du film, mais également de ce qui existe autour de celui-ci, à commencer par les interviews et différentes réflexions menées ici ou là sur internet par les auteurs.

La remarque a parfois été faite qu’il fallait se contenter du film. Il me semble pourtant que ce film a des auteurs, et qu’ils ont été interviewés à propos du film tout comme ils réagissent à son sujet. A plus forte raison quand il s’agit d’un film se prétendant documentaire (donc qui suppose des recherches). Bref, il n’y a aucune raison d’ignorer ici les ¾ de ce qui s’est dit à propos du film, sous prétexte que ce n’est pas dedans…

Me voilà donc à jouer les canidés égyptiens pour cette nouvelle réflexion, mélange de Seth et d’Anubis, désireux de triturer le film et ses propos, de les charcuter en petits morceaux comme il a été fait du corps d’Osiris (rassurez-vous, je m’arrêterai avant 14) tel un vilain chacal.

anubis.scales

Or, l’un des arguments majeur du film se veut mathématique.

Il veut que les Egyptiens aient eu connaissance du mètre et que celui-ci, une fois appliqué à la pyramide de Khéops, révèle de nombreux éléments, par divers calculs et correspondances, au nombre desquels la valeur de Pi, celle de Phi (le nombre d’or) ou encore la vitesse de la lumière – ceux sur lesquels il y a eu le plus d’insistance. Et d’en conclure que la preuve est donnée, les constructeurs de Khéops connaissaient non seulement le mètre et ces différentes mesures.

Lorsque ces affirmations sont remises en cause, un argument revient sans cesse : le site d’un prof de maths qui a vérifié la plupart des données. Et force est de constater que ses calculs sont exacts, et il a l’honnêteté d’indiquer l’écart relatif existant entre le chiffre donné et le résultat du calcul.

Passé cela, son implication auprès des auteurs peut être sujette à caution, mais le plus problématique reste surtout sa volonté de se contenter de ces chiffres et de ne pas pousser la réflexion mathématique au-delà du système qu’il enseigne et que nous avons tous appris sur les bancs du lycée. Bref, il pense mathématiques et Khéops, mais ne va ni au-delà de la question du système mathématique, ni au-delà de Khéops et du propos du film.

Mais revenons au film, pour deux réactions répétées à loisir par la suite. La première vient appuyer ce que dit le film, un extrait de la discussion avec Jean Leclant qui confirme que, pour lui, Phi était connu des Egyptiens et ajoute qu’« il n’est pas dans leur culture de le faire connaître » – ce qui expliquerait l’absence d’indication précise quant à la valeur Phi dans l’Egypte antique.

Pyramides de Gizeh / Pyramids of Giza

Inversement, lorsqu’il est question de la vitesse de la lumière, Jean-Pierre Adam répond que le raisonnement n’a pas de valeur selon lui, puisqu’on pourrait tout aussi bien trouver cette valeur dans une « brosse à dent » ou un « tabouret ». La voix de la narratrice reprendra cet argument pour moquer la réflexion de Jean-Pierre Adam et d’un bon nombre d’égyptologues / archéologues / historiens incapables de penser une façon nouvelle d’aborder les pyramides.

Notez que l’on retrouve donc les deux hommes dans les postures que je décrivais dans le second article : le premier comme faire-valoir, le second comme homme à abattre. Notez également que leur réflexion ne porte pas du tout sur les mêmes éléments, même si le film les lie l’un à l’autre : Phi d’un côté, la vitesse de la lumière de l’autre.

Le problème, c’est que ces deux notions n’ont rien à voir. Phi, au même titre que Pi, est un problème de proportion quand la vitesse de la lumière est une valeur mesurée. Un échange de commentaires a eu lieu sur Nioutaik où il a été affirmé que le mètre et probablement (même s’il y a eu moins d’insistance sur ce point) la vitesse de la lumière du même coup sont des valeurs non-arbitraires, en somme propres à la nature.

xkcd-179-e-puissance-pi-fois-i

D’abord, comment se définit le mètre : certains diront par le mouvement d’un pendule le temps d’une seconde (donc, comme pour la vitesse de la lumière, la question du calcul du temps intervient) – qui est en réalité inférieur à 1m de quelques dizaines de millimètres. D’autres, la plupart, rappelleront à loisir qu’il s’agit d’une division de la moitié de méridien terrestre par 10 millions.

Mais ce 10 000 000, il est arbitraire ! Pourquoi pas 11 ou 12 ? Et cette moitié de méridien ? Pourquoi pas un tiers ? Certains s’empresseront de répondre qu’il reste l’idée du pendule et de la seconde…

Mais là encore, qu’est-ce qu’une seconde ? et qu’est-ce que le temps et la mesure de celui-ci ? Parce qu’une seconde, c’est 24(heures)x60(minutes)x60(secondes) la partie d’une journée (et les Anglais seront plus tentés de dire 2×12 que 24 ! soit 86 400. Bref, là encore, une mesure parfaitement arbitraire qui fait du calcul de la vitesse de la lumière quelque chose de parfaitement faussé dès l’instant où la norme (distance et temps) change.

Pas convaincus ? Que deviennent alors les anglo-saxons et leur systèmes de miles ? ou tout simplement les unités de distance employées dans la navigation ? Sont-ils plus arbitraires, moins naturels ?

La remarque revient, selon laquelle la base décimale (le multiple par 10) est plus logique, donc que l’argument reste valide. Premier problème : que devient le calcul du temps, où le dixième n’intervient pas – ou pratiquement pas, au mieux dans le 6×10 de la minute ou de l’heure (d’où question implicite : pourquoi pas 100 au lieu de 60) ?

Second problème : que deviennent les civilisations dont la base n’est pas décimale ? Sont-elles moins naturelles, plus arbitraires, plus illogiques ? En réalité, les auteurs du film nous laissent entendre un discours mathématique calibré selon une lecture européenne contemporaine (je ne dis pas occidentale vu que le système anglo-saxon, comme je l’ai déjà signalé ne fonctionne pas selon les mêmes distances – pour rappel, un pied vaut 30,48 cm). Pour faire fonctionner le raisonnement, ils oublient volontairement que la base 10 (indo-arabe) est tout aussi absurde qu’une base 12 ou 20 par exemple.

poser+le+pied

 

Le 12 du système babylonien par exemple correspond aux phalanges de quatre doigts de la main, calculable avec le pouce (dont on ne compte pas les phalanges) et la deuxième main peut compléter le calcul, chaque doigt devenant un multiple (soit 12×5=60).

Chez les Mayas, la base est en 20, base à laquelle le zéro existant vient s’ajouter pour calculer des sommes tout aussi astronomiques que les nôtres, passant de 20 à 400 à 8 000 là où nous passons de 10 à 100 à 1 000.

Notons au passage que les bases 12 ou 20 présentent un avantage sur la base 10 : elles connaissent plus de diviseurs. Pour 12 : 2, 3, 4, 6. Pour 20 : 2, 4, 5, 10. Pour 10 : 2, 5.

Ces systèmes pourraient tout aussi bien remplacer le système décimal ; le mètre s’en trouverait immédiatement modifié puisqu’il est directement dépendant de cette base. Et du même coup le calcul d’une quelconque distance, mais aussi d’une quelconque vitesse !

Et le temps peut venir s’en mêler, puisque si à l’échelle d’une journée ou même d’une année, la base décimale est absente, elle ne l’est plus ni de la décennie ni du siècle. Mais le système maya repose sur une récurrence de 20 ans (sans compter que les années dans ce cas ne sont pas bissextiles ! donc qu’une vingtaine d’années mayas sont différentes de quelques jours des 20 ans selon notre calendrier – et je passe sur les variantes propres au calendrier julien/grégorien), le système aztèque selon des cycles de 52 ans… et ainsi de suite. Bref, quand on mesure une distance ou une durée, on tombe dans l’arbitraire dans tous les cas, du fait des diviseurs et des bases choisis.

Donc, quand Pooyard et Grimault présentent un documentaire où ils annoncent trouver la vitesse de la lumière dans Khéops, quand bien même on accepterait le postulat de départ de la connaissance du mètre par les Egyptiens (ou les architectes de la pyramide, vu qu’on en vient à supposer qu’ils volent ou qu’ils sortent d’un paragraphe de Platon), il suppose aussi la même division du temps que la nôtre ! ce que le film ne précise à aucun moment. Et ce qui paraîtra improbable (il faudrait à la fois faire intervenir 60 deux fois et 24 !).

emc2

Donc adios la vitesse de la lumière !

Toujours pas convaincus ? J’en imagine déjà certains venir : « Oui, mais répondre tabouret et brosse à dent, c’est n’importe quoi ». Je passe sur la qualité du raisonnement, qui nous renvoie à Jean-Pierre Adam et fait allégrement l’amalgame entre tous ceux qui doutent de la qualité de LRDP voire s’y opposent.

Qu’à cela ne tienne ! Prenons des éléments aussi absurdes et tentons de voir, si, comme avec Khéops, on trouve la vitesse de la lumière !

Le premier – le moins efficace – est de moi : hauteur de la tour Eiffel au 3e plancher : 276,13 m
Hauteur au niveau de l’antenne : 324 m
Ecart de l’un à l’autre : 47,87 m
Soit 2 x 23,935
276,13 + 23,935=300,065
Vitesse de la lumière en m/s : 299 792 458
écart relatif : 0,09%…
Le second, je le pique au forum Kraland – le sujet a hélas disparu – proposait de prendre un iPhone dernière génération :

Hauteur : 123,8 mm
Largeur : 58,6 mm
Profondeur : 7,6 mm
Poids : 112 g
Premier calcul : (123.8 * 7.6 + 112 ) / 58.6 = 17,967
Allons plus loin : (123.8 * 7.6 * 112 ) / 58.6 = 1798.27
Eh ben la vitesse de la lumière en kilomètre par minute, ça donne : 17.987.547.

Toujours pas suffisant ? le meilleur et le plus absurde est sans doute le Big Mac de Nioutaik :

pyramides46

Ce à quoi les esprits les plus critiques rappelleront qu’il s’agit d’un mensonge, que ces protéines ne sont pas celles d’un Big Mac ! Cerberus a d’ailleurs reconnu son infamie et fait son mea culpa ; il ne s’agit pas d’un Big Mac, mais d’un Cheeseburger.

Et puis de toute façon on ne dit pas Big Mac. On dit « LE Big Mac »… quand il n’y a pas d’autres problèmes métriques qui s’en mêlent !

Pulp-Fiction-on-Blu-ray---Le-Big-Mac_

Vincent : Et devine comment ils appellent un « Quarter Pounder with cheese » à Paris ?
Jules : Un « Quarter Pounder with cheese » ?
Vincent : Mon cul ! Ça a pas de sens « Quarter Pounder » avec leur système métrique.
Jules : Mais alors quoi ?
Vincent : Ils disent « Royal Cheese »

Nous voilà rassurés : la vitesse de la lumière, on la trouve n’importe où pour peu qu’on la cherche.

 

Venons-en à Pi et Phi.

Comme je l’évoquais au-dessus pour les calculs précédents, Pi et Phi ne valent pas respectivement 3,14159 et 1,61803 – c’est notre système décimal qui leur donne ces valeurs. Pour un Maya (j’ai la flemme de vous donner le système babylonien), on pourrait imaginer une valeur de 3 suivi de 1(x8000)/15x(400)/17(x20)/19 en se contentant des cinq premières décimales (hypothèse totalement absurde vu l’impossibilité technique d’écrire des décimales avec le système maya). Ce qui n’empêcherait pas Pi d’intervenir dans un cercle et dans les calculs de circonférence de celui-ci ou de surface, pour la simple et bonne raison que Pi (et cela marche également pour Phi) n’est pas une valeur, mais avant tout une proportion. La preuve en est le nombre de chiffres après la virgule, infini.

Allons plus loin : Pi n’a aucun besoin d’être connu pour exister. Il est présent dans le moindre cercle que vous tracez. Sans que vous n’ayez ni à le connaître, ni à le calculer. Ce qui n’empêchera pas de calculer une circonférence d’ailleurs, pour peu que vous ayez une corde avec vous et que l’objet circulaire soit à une échelle mesurable…

Phi est un brin plus complexe au premier abord, vu qu’il s’agit de la valeur X permettant de résoudre l’équation X² = X+1. Présenté tel quel, on se dit que pour le faire intervenir en architecture ou pour le calculer, ce n’est pas forcément à la portée du premier venu. Sauf que…

Sauf qu’un document datant du second millénaire avant Jésus-Christ prouve que les Egyptiens connaissaient les équations du second degré – le papyrus Rhind [merci Watchinofoye !]. Donc qu’ils étaient en mesure de calculer la valeur de Phi.

Mais le deuxième millénaire, c’est potentiellement quelques siècles après Khéops ! Du coup on sort à nouveau l’argument du savoir-faire des bâtisseurs, de l’incertitude de la connaissance de Phi, etc…

Mais quand vous demandez à un professeur de mathématiques de vous préciser les choses tout devient plus simple. Car Phi, ce n’est pas seulement une équation, c’est aussi un jeu géométrique de proportion : le partage d’un segment en deux de telle façon que le rapport petit segment sur le grand soit équivalent au rapport grand segment sur le tout. Soit pour deux segments P et G : P/G = G/(P+G).

Et là encore, il suffit d’un peu d’entêtement pour trouver Phi.

Du reste, LRDP focalise sur Khéops, passant à la trappe toute une série d’autres pyramides où interviennent ces deux constantes, ensemble parfois, ou séparément, conservant Pi pour les unes, Phi pour les autres…

En conclusion sur ces deux points, je tombe donc d’accord à la fois avec Jean-Pierre Adam pour dire que la vitesse de la lumière, il suffit de la chercher pour la trouver, et avec Jean Leclant, pour dire que les Egyptiens connaissaient Phi (mais sans avoir l’obligation d’en connaître la valeur exacte ! ce que Jean Leclant ne précise d’ailleurs pas).

183676_l-orientaliste-et-egyptologue-francais-jean-leclant-pres-de-sakkara-en-egypte-en-1995

Pour aller plus loin dans les chiffres à travers la pyramide :

http://www.jimloy.com/pseudo/pyramid0.htm

Et sinon, je vous propose la magie automobile (reprise à ufo-scepticisme) :

Peugeot 207 :

longueur 4.045
largeur 1.972
hauteur 1.472

0.1618=((longueur)/5)/5
16.18=((longueur)+(longueur))+((longueur)+(longueur))
16.18=((longueur)+(longueur))/((largeur)-(hauteur))
16.18=(2*(longueur))+((longueur)+(longueur))
16.18=(2*(longueur))+(2*(longueur))
16.18=(2*(longueur))/((largeur)-(hauteur))
16.18=(5*(longueur))-(longueur)
16.18=(7*(longueur))-(3*(longueur))
16.18=(longueur)+(3*(longueur))
16.18=2*((longueur)+(longueur))
16.18=2*(2*(longueur))
2.997218536111877=(racine(longueur))+((largeur)/2)

Et la version Twingo :

longueur 3.433
largeur 1.630
hauteur 1.423

1.6186666666666665=((longueur)/3)+((hauteur)/3)
1.6186666666666667=((longueur)+(hauteur))/3
2.9970300613496934=((longueur)*(hauteur))*(1/(largeur))
2.9970300613496934=((longueur)*(hauteur))/(largeur)
2.9970300613496934=((longueur)/(largeur))/(1/(hauteur))
2.9970300613496934=(hauteur)*((longueur)/(largeur))
2.9970300613496934=(hauteur)/((largeur)/(longueur))
2.9970300613496934=(longueur)*((hauteur)/(largeur))
2.997030061349693=((hauteur)/(largeur))/(1/(longueur))
2.997030061349694=(longueur)/((largeur)/(hauteur))
2.99716899792963=(racine(longueur))+((longueur)/3)
3.141709583454704=(longueur)-(1/(longueur))

Ou, pour revenir à des notions plus sérieuses, celles relevant des hamburgers Ronald :

auto-mcdonalds-ronald-clown-349506

Pi : le rapport de la circonférence d’un cercle à son diamètre
Phi : le nombre d’or
e : nombre transcendent associé à l’exponentielle
C : la vitesse de la lumière (exprimée en km/s)
Gamma : la constante d’Euler

Pour le Big Mac :
((((Calorie)-Lipides)/Calorie)+Sel)=Pi
((((Calorie)-Proteines)/Calorie)+Sel)=Pi
(((Glucides)-Lipides)/Lipides)=Gamma
((((Glucides)-Lipides)+Proteines)/Lipides)=e
((((Glucides)/Lipides)+Lipides)-Proteines)=Gamma
((((Glucides)-Proteines)/Proteines)+Sel)=Phi
((((Glucides)-Sel)/Glucides)+Sel)=Pi
((((Lipides)-Glucides)/Lipides)+Sel)=e
((((Lipides)+Lipides)/Glucides)/Sel)=Gamma
((((Lipides)/Proteines)+Glucides)/Lipides)=e
(((Lipides)-Sel)/Glucides)=Gamma
((((Proteines)/Calorie)*Proteines)*Sel)=Pi
((((Proteines)/Lipides)+Glucides)/Lipides)=e
((((Proteines)*Sel)/Calorie)*Proteines)=Pi
((((Sel)-Lipides)/Glucides)+Sel)=e

Pour le Chessburger, j’ai encore plus de relations
2 simples (taille 3)
(((Proteines)+Sel)/Glucides)=Gamma
(((Lipides)+Lipides)/Proteines)=e

Et des dizaines de taille 4
((((Calorie)/Proteines)-Sel)/Glucides)=Gamma
((((Calorie)+Glucides)/Proteines)/Lipides)=e
((((Calorie)-Glucides)/Proteines)/Glucides)=Gamma
((((Calorie)-Glucides)/Lipides)/Lipides)=e
((((Calorie)/Lipides)-Proteines)/Lipides)=Gamma
((((Calorie)+Sel)/Calorie)*Sel)=e
((((Calorie)+Sel)*Sel)/Calorie)=e
((((Calorie)/Sel)+Calorie)/Calorie)=e
((((Calorie)/Sel)-Proteines)/Calorie)=Gamma
((((Calorie)/Sel)-Lipides)/Calorie)=Gamma
((((Proteines)+Proteines)/Calorie)*Glucides)=Pi
((((Proteines)+Glucides)/Glucides)+Sel)=Pi
((((Proteines)*Glucides)-Calorie)/Calorie)=Gamma
((((Proteines)*Glucides)+Proteines)/Calorie)=e
((((Proteines)*Glucides)+Lipides)/Calorie)=e
((((Proteines)/Glucides)/Glucides)+Sel)=e
((((Proteines)-Lipides)/Calorie)+Sel)=e
((((Proteines)*Lipides)-Glucides)/Calorie)=Gamma
((((Proteines)/Lipides)+Proteines)/Glucides)=Gamma
((((Proteines)/Lipides)*Sel)*Sel)=Pi
(((Proteines)+Sel)/Glucides)=Gamma
((((Proteines)*Sel)*Sel)/Lipides)=Pi
((((Glucides)/Calorie)+Sel)*Sel)=Phi
((((Glucides)-Sel)/Lipides)-Sel)=Gamma
((((Glucides)/Sel)-Sel)/Glucides)=Gamma
((((Lipides)/Calorie)/Sel)+Sel)=e
((((Lipides)/Proteines)/Glucides)+Sel)=e
((((Lipides)/Glucides)/Glucides)+Sel)=e
(((Lipides)+Lipides)/Proteines)=e
((((Lipides)+Sel)/Proteines)/Sel)=Gamma
((((Lipides)+Sel)/Lipides)+Sel)=Phi
((((Lipides)/Sel)/Calorie)+Sel)=e
((((Sel)/Proteines)+Sel)*Sel)=Phi
((((Sel)/Lipides)/Lipides)+Sel)=e
((((Sel)+Sel)/Calorie)+Sel)=e
((((Sel)*Sel)/Calorie)+Sel)=e
((((Sel)*Sel)*Proteines)/Lipides)=Pi

Si on joue encore avec les chiffres : prenons une corde qui ferait le tour de la planète au niveau de l’équateur. Rajoutez un peu de corde… disons 6,28m. Eh bien la corde sera à présent à 1m du sol. Ensuite, prenez une orange, une balle de ping-pong ou un truc rond quel qu’il soit et faites le tour avec une autre corde. Ajoutez 6,28m à nouveau. Boum ! retour à 1m de la surface de l’objet pour la corde.

Avons-nous découverts des propriétés dignes d’une planète dans un objet aussi anodin qu’une boule de billard. Non, l’idée est un simple jeu mathématique comme l’a signalé Carembole dans les commentaires de Nioutaik :

R=rayon, L=longueur de la corde à 1m de la surface, C= circonférence, x=le petit bout qu’il faut ajouter à la corde pour qu’elle soit à 1 m

x=L-C

C=2*pi*R

L= 2*pi*(R+1) = 2piR+2pi

x= 2piR+2pi-2piR = 2pi

Donc quel que soit R, la longueur de corde à ajouter pour être à 1m de la surface d’une sphère est de 2pi = 6.28m

 

Allez, j’ai été assez méchant côté mathématiques. La connaissance des bâtisseurs atlantes ou extra-terrestres de Khéops se résume finalement à une équerre et un compas des Egyptiens… Plutôt décevant, non ? Retour aux propos du film et aux interviews qui l’entourent !

Ce qui est frappant, lorsque des références sont données, lorsque des noms apparaissent pour valoriser LRDP, c’est qu’il s’agit souvent de personnes vivantes. On en revient au problème éternel des sources. Sous prétexte que la démonstration serait avant tout mathématique (et je viens de montrer à quoi elle tient – pas grand-chose), elle serait éternelle (comme la valeur du mètre, soi-dit en passant… heu…), donc les sources inutiles. Il y a pourtant un nom, essentiel, à la base du raisonnement que tient Grimault – ou qu’il prétend tenir. Ce nom qui est à l’origine de la théorie qui s’échafaude ligne après ligne, interview après interview, de l’idée d’Atlantes constructeurs des pyramides.

ronaldx

Ce nom n’a été mentionné que dans un seul article de Grimault (mis en ligne par Stefff, une fois de plus – on s’y perd d’ailleurs parfois à ne plus savoir qui est le nègre informatique et qui est le génie de la pensée à l’œuvre quand l’un et l’autre disent « je » et que l’argument le plus récurrent contre les vils critiques est à base de prouts… bon, je suis caricatural, depuis, on est passé à des choses sexuelles aussi). Il s’agit de John Taylor (et je ne remercierai jamais assez le troll qui m’a fourni ce nom, dans le seul but de défendre le film, sans réaliser qu’il me fournissait la clé de voûte au raisonnement, le fondateur de la théorie atlante).

John Taylor, c’est un Anglais du XIXe siècle (1781-1864) qui a pondu The great pyramid; why was it built: & who built it? Dans ce livre de 1859, il défend la même hypothèse que Grimault, les Atlantes. Et avec quoi ? Les mêmes arguments : mesures et mathématiques. Ce que viendront compléter toute une série d’auteur dans laquelle s’inscrit parfaitement Jacques Grimault, chacun rajoutant à sa sauce quelques arguments, quelques réflexions ici ou là, en évitant bien sûr de mentionner ceux qui rentreraient en contradiction directe avec la théorie que l’on tenterait d’élaborer. A commencer par Charles Piazzi Smith (pour un livre de 1864) qui compare la coudée égyptienne… aux mesures anglaises ! Cela lorsqu’il établit que le pouce pyramidal vaut 1,001 pouce anglais.

Et à trop chercher du côté de Taylor, Piazzi Smith et toute la bande, on se prend les pieds dans le mètre sans avoir les coudées franches…

Taylor dans le même temps s’imaginait que les Britanniques étaient des descendants des tribus d’Israël. Pour ceux qui se souviennent de mon second article, cela vous rappellera probablement quelques idées émises par Davidovits. Cela rappellera surtout Antoine Plussihem (ou Jacques Grimault – faites à loisir, c’est interchangeable) qui lui aussi était présenté sur le quatrième de couverture de son livre comme « l’un des héritiers de cette tradition hermétique qui remonte aux anciens Egyptiens et se transmet de génération en génération ». Héritage intellectuel, droit du sang, connaissance générationnelle, savoir perdu, et tutti quanti – les deux rengaines à un siècle et demi d’écart se font des échos l’une à l’autre.

Inutile que je m’éternise trop longuement sur Taylor et Piazzi Smith, d’autres l’ont fait bien mieux que moi.

Le nom réapparaît toutefois dans ce monde bizarre des pseudo-archéologues et antiquaires du XIXe siècle où tout le monde se connaît et se lit, à quelques décennies près, entre théoriciens de la bizarrerie et vendeurs de faux, qu’ils soient conscients ou non de la fraude, en Angleterre ou outre-Manche, du côté des Gaulois. Et une fois de plus, cela nous ramène à l’argumentaire autour de LRDP…

Parce que lorsqu’on feuillette Taylor, à suivre les réflexions du bonhomme (et elles sont loin d’être toutes farfelues puisqu’il met le doigt sur les proportions Pi et Phi !), on se dit qu’il doit être honnête. Honnête et naïf. Qu’il n’est finalement ni plus ni moins qu’un illuminé désireux de rêver à l’éclatement des tribus d’Israël et à l’Atlantide platonicien. Et qu’il n’est pas le seul !

platon_et_aristote1286365236

Car il y a un autre petit monde à côté, qui pour différentes raisons s’amalgame parfois avec le monde égyptien : le monde mexicain (et parfois andin). Un amalgame que l’on ne manquera pas de retrouver (suspense, je vous laisse chercher quelques secondes)… dans LRDP ! Et arrive un autre bonhomme, lui aussi mangeur de jelly et de bœuf à la sauce menthe et embarqué dans une recherche éperdue de juifs aux quatre coins du monde : Edward King, plus connu sous le nom de Lord Kingsborough. Et ce gars-là est à l’Amérique ce que Taylor est à l’Egypte !

Pour la peine, Kingsborough a dépensé toute sa fortune dans la réalisation d’une série de livres, les Antiquities of Mexico, première véritable source pour l’étude des codex mésoaméricains, codex reproduits par différents artistes qui se sont baladés à travers l’Europe pour recopier des thèmes mayas, mixtèques ou aztèques. Kingsborough dépensa jusqu’à s’endetter, il finit en prison où il meurt du typhus.

Tout ça pour quoi ? Pour neuf volumes et 38 kilos de bouquins. Quoi d’autre ? Tenter de prouver que les Aztèques et autres tribus du Mexique ne sont ni plus ni moins que la dixième tribu égarée d’Israël. Ses preuves ? Les codex, où l’on voit des rituels indiens – qui lui rappellent ceux juifs : meurtres d’enfants (référence à Abraham sacrifiant son fils), sacrifices, cannibalisme et autres caricatures juives antisémites en vogue à l’époque.

philippulus

Mais il n’y a pas que les Angliches aux fourneaux ! Chez les bouffeurs de grenouilles aussi, il y a de joyeux drilles ! Jean-Frédéric Maximilien de Waldeck, un décrypteur de glyphes mayas qui voyait des éléphants dessinés dessus et tenait du coup pour certain que les pyramides mexicaines avaient été érigées grâce à ces bestiaux (que voulez-vous, à l’époque, les soucoupes volantes n’étaient pas encore à la mode – mais rassurez-vous, une théorie similaire existe pour les Egyptiens, avec des mammouths pour le coup !).

elephants

Et un autre monsieur qui nous intéressera encore plus, Charles Etienne Brasseur de Bourbourg. Et lui, il voyait dans un codex maya, le Tro-Cortesianus, l’histoire de Mu. Et qui retrouve-t-on dans les références de Brasseur de Bourbourg… ? John Taylor ! …que le monde est petit.

La liste pourrait continuer, dans les amalgames judaïques avant Taylor et Kingsborough, pour l’Egypte comme pour le Mexique, et dans les reprises postérieurs à ces pseudo-chercheurs (à qui on doit beaucoup pour la publicité qu’ils ont fait au Mexique et à l’Egypte, quand bien même 90% ou plus de leurs théories ne tiennent pas une seule seconde).

Je ne résiste pas à tomber dans l’amalgame, et à vous parler d’Eugène Boban, un antiquaire français spécialiste du Mexique, proche de deux autres larrons, Joseph Marius Alexis Aubin et Eugène Goupil. Quel rapport ? Eh bien d’abord, parce qu’on retrouve Maximilien de Waldeck, à qui Aubin rachètera des pages de codex. Et Boban, proche d’Aubin et de Goupil est connu dans le monde des théories fumeuses pour être l’antiquaire responsable d’une partie de la vente… des crânes de cristal !

crane-cristal-british-museu

Le monde est décidément bien petit puisqu’on passe de Kingsborough à Waldeck à Aubin à Boban. Et ailleurs de Taylor à Brasseur de Bourbourg au trio Aubin-Boban-Goupil. En somme, pour relier Khéops aux crânes de cristal en passant par les juifs et les Atlantes, il ne manque rien, et on peut directement envoyer Indiana Jones aux chiottes (1 siècle d’avance sur Steven Spielberg et Harrison Ford, les saligauds !).

Indiana-Jones-en-route-pour-une-cinquieme-expedition_portrait_w532

Tout ça pour en arriver à une réflexion d’ordre linguistique. LRDP ne se prive pas de suggérer des amalgames entre les cultures latino-américaines et égyptiennes, en évoquant la présence de « pyramides » et de « momies » en particulier. Cerberus a déjà fait une superposition pour démontrer l’absurdité d’un tel raisonnement (Cf. : image ci-dessous).

Les procédés de momification et les rituels qui les entourent sont du même tenant que l’exemple des pyramides : l’Egypte n’a rien à voir avec le Mexique ou le Pérou. Le problème est d’ordre nominal, il tient au fait que nous appelons cela « pyramide » et « momie ».

Mais les premiers découvreurs du monde mexicain, faute de vocabulaire pour décrire ce qu’ils voyaient n’hésitent pas à faire d’autres amalgames du même type quand ils n’empruntent pas le vocabulaire local (notez au passage qu’il y a plus de 360 langues et variantes parlées sur le territoire mexicain, probablement 400 si l’on y ajoute le Guatemala et Belize – ne parlons même pas d’ajouter le Pérou et des zones alentours où régnaient les Incas). Et pour le coup, ces amalgames ne vont pas chercher du côté des pyramides et de l’Egypte antique (il faut attendre des intellectuels plutôt que des soldats pour cela) mais vers le religieux et les luttes intestines de l’Espagne du XVe-XVIe siècle : les pyramides deviennent « temples » (sous-entendu juifs) pour les uns, « mosquées » pour les autres (si vous êtes curieux, allez feuilleter Bernal Diaz del Castillo ou Bernardino de Sahagun pour les plus connus).

Du même coup, passer d’un Diaz del Castillo qui vous décrit les « temples » juifs de Mexico à un Kingsborough voyant chez les Aztèques la tribu égarée d’Israël devient soudain plus simple : problème de vocabulaire !

Alors, lorsque Jacques Grimault, Patrice Pooyard et Olivier K-R (tous trois scénaristes) vous donnent de la « pyramide » égypto-américaine, les symptômes aboutissent au même diagnostic : problème de vocabulaire !

pyramides34

Et loin de s’arrêter là, Grimault reprend exactement les mêmes raisonnements qu’Edward King (Lord Kingsborough) lorsqu’il fait jouer le vocabulaire, accordant une parenté au mot « terre » et au dieu Hermès dans différentes langues, mettant côte à côte les sonorités de Hermès, Eretz (en Hébreu) et Earth (en Anglais). Dans les années 1840, Kingsborough faisait pareil, comparant le nom d’Haïti au Aith hébreu, et toute une série de mots caribéens ou mésoaméricains qu’il prétendait retrouver en Hébreu.

A l’attention de Jacques Grimault, apprenez que lorsque l’on écrit « dans les années XYZ » en précisant une décennie, cela suppose 10 ans, donc lorsque je dis années 1840, la date peut aussi bien être 1841 que 1849 – il semblerait que vous ayez eu quelques difficultés à admettre que 1927 fasse partie des années 20…

Le phénomène est loin de s’arrêter là, on trouve aujourd’hui toute une série de prédicateurs empressés de faire le même genre d’amalgame entre la langue de leur texte sacré et celle parlée aux quatre coins du monde, du Japon aux Malouines en passant par le Nicaragua et le Congo, tout cela pour prouver que Jésus, Mahomet, Bouddha ou Shiva sont passés par là, quand ce n’est pas tout simplement un Atlante égaré hors des lignes de Platon.

toy-story-3-aliens

Quelques données numériques encore, avant de finir cet article.

Il y a la question du temps pour construire Khéops qui, tel qu’il est présenté dans le film, est totalement absurde puisqu’il présente toute une série de chiffres tentant de faire dire qu’il faudrait un bloc mis en place toutes les 2m30. Cela, sans préciser le nombre d’ouvriers, et sans prendre en considération le fonctionnement d’un travail à la chaîne ou la possibilité de mettre en place plusieurs blocs à la fois. Bref, un calcul sans l’ensemble des données qui, par la même occasion, tombe à l’eau.

Il y a également la date de l’érection de Khéops (ben quoi ? Grimault a bien un vocabulaire à base de matières fécales, je peux parler d’« érection » non ?). Tantôt -2500, tantôt -8000 selon qu’on écoute le film ou les interviews… et le fait que le reste du monde était encore en peaux de bêtes à l’époque.

viagra-grand

En -2500, ça s’annonce compliqué, vu que le croissant fertile et la zone mésopotamienne se sont développés depuis un sacré bout de temps ! En -8000, ça paraît plus probable. Manque de bol, la datation sortie de nulle part de ces -8000 ne tient pas une seule seconde, de la même façon que l’inculture des Egyptiens à l’époque de la fondation de Khéops puisque, nous dit Jacques Grimault, ils ne connaissaient pas l’écriture. Ce qui rend sacrément problématique l’édition de Peter Kaplony de textes égyptiens datant de -3000 à -2600, soit les quatre siècles qui précèdent Khéops. Pour un peuple illettré, ça rend les choses compliquées…

lamaledictiondupharaon

Autre problème relatif à la fameuse érection (oups) de Khéops, les fameux 20 ans. D’abord Grimault tente de nous faire croire qu’il y a un consensus dans le milieu de l’égyptologie et que les 20 ans sont acceptés par l’ensemble de la profession, ce qui est parfaitement faux. Ensuite, LRDP rappelle, à raison, que celui qui donne cette datation est Manéthon de Sebennytos, qui écrivit au IIIe siècle avant notre ère. Et de mettre en doute la fiabilité de quelqu’un qui écrit 22 siècles après Khéops – à juste titre… Mais que devient alors Platon (-424/-347), dont LRDP et Grimault se servent pour insuffler l’idée de l’Atlantide (à travers le Timée et le Critias – c’est-à-dire vers -358 et dans les dix ans qui suivent) ? Un siècle avant Manéthon, 21 siècles après Khéops… et Platon serait plus fiable que Manéthon pour affirmer l’existence de l’Atlantide (d’ailleurs, pourquoi prendre ces deux textes de Platon comme véridiques, et pas La République ?), donc potentiellement la place des Atlantes comme bâtisseurs de Khéops (et les soucoupes et tout et tout)…?????

Et LRDP de finir ses histoires de datation avec un face à face entre Gizeh et Teotihuacan, entre Khéops et la pyramide du soleil. En annonçant un temps de construction de 150 ans pour celle-ci (je suis curieux de connaître la source – vu qu’on ne sait même pas quelle langue était parlée à Teotihuacan), oubliant au passage de prendre en compte le reste des constructions attenantes et complémentaires (pyramide de la lune dédiée en réalité au dieu de la pluie, pyramide circulaire du serpent à plumes, divers édifices rituels…) alors que Khéops est seule à être bâtie sur le site, avant que ne suivent Khephren et Mykérinos. Bref, les mises en parallèle Mexique / Egypte, ça ne leur réussit pas.

5806f408

Enfin, un récent article (10 mars) de Grimault proposait une série de calculs sortis de « La Kabbale pour les nuls » où il prenait LMNO, placées 12, 13, 14 et 15e lettres de l’alphabet, notant que 2 + 3 + 4 +5 = 14 soit N, soit la lettre centrale de l’alphabet… et s’ensuivent toute une série de calculs. Et pourquoi l’alphabet occidental français d’abord ? Pourquoi pas l’Espagnol, avec des lettres en plus ?

75828

Les plus curieux concernant la Kabbale auront mieux à faire de lire le Zohar, le Sefer Bahir et le Sefer Yesirah.

Je vous proposerai donc pour finir mon propre calcul, qui précédait celui de Grimault et perdu dans les milliers de commentaires sur Nioutaik, calcul qui vous permettra à votre tour de partir prêcher la vérité biblique dans un ramassis néo-évangéliste mathématique de conversion à tout prix (si vous préférez œuvrer pour un autre groupe chrétien ou apparenté, libre à vous), afin de prouver la vérité de la résurrection du Christ.

« Je suis l’alpha et l’oméga » est-il écrit (Apocalypse 1:8, 21:6 et 22:13). Respectivement 1 et 24 de l’Alphabet grec. Prenons également les deux lettres grecques qui nous ont conduit jusqu’ici : Pi et Phi (respectivement 16 et 21).

Eh bien (Alpha + Phi)/Pi x Omega = 33. Soit l’âge du Christ à sa mort.

Le Christ détenant donc en lui l’Alpha, l’Omega, Pi et Phi lorsqu’il revint des morts, j’en conclus que sa résurrection n’est pas une hypothèse mais une certitude. Ecart relatif : 0,0000%.

Je pars de ce pas prêcher la bonne parole avant de vous retrouver pour le prochain article !

579118_488429654513844_1812822834_n

Enfin, j’invite les plus curieux à aller faire un tour du côté de chez Yokho.

Et également le site d’Irna.

El_tango_guacamole

En attendant les menaces juridiques à venir, je rappellerai que l’avocat, c’est très bon en guacamole.

 

Partie 1 : Mise en scène du spectacle
Partie 2 : Faites entrer les clowns
Partie 3 : Je suis bloqué au stade anal
*
Partie 5 :
Partie 6 :

Publicités

~ par Zegatt sur 14 mars, 2013.

141 Réponses to “La révélation des pyramides (4) – Les pieds dans le mètre”

  1. c’est bien joli, toutes ces comparaisons, hamburger, voitures, brosse Adam.(private joke, vous me remettez? ;-).vous trouvez (en cherchant bien) des correspondances partout, dites-vous, on trouve ça partout, et bien allez-y (j’ai déjà posé la question ailleurs, mais là: silence radio, esquive généralisée) puisqu’i faut comparer ce qui est comparable, et que la pyramide est un édifice, trouvez moi un fast food ou autre gargotte, puisque vous aimez ça, qui possède les memes ‘coincidences’ que celles trouvées dans la pyramide, et qui avec trois autres édifices environnants formes des ensembles géométriques remarquables, et qui cerise sur la tarte, se trouve à 10 000 x le nombre d’or d’un autre fast food emblématique…vu le nombre élevé de fast food, et google earth etc etc …un jeu d’enfant, ah!  »on trouve ça partout tout le temps » …et bien, allez-y, donc!…je frétille d’impatience!! 😉

    • Pourquoi 10 000 fois Phi ?
      Je veux dire, si je vous trouve un fast food emblématique à 10 000 fois Pi ou à 1 000 fois Phi ou à 10 fois Pi fois Phi, vous ne m’en voudriez pas ? Parce que tant qu’à être dans l’arbitraire, autant y rester, non ?

      D’ailleurs, à part ce rapport mathématique, vous faites un lien quelconque entre l’île de Pâques et Gizeh ? Personnellement, je cherche toujours…

      • « Avons-nous découverts »
        Bancaires?
        Ah, non, pas « s », me semble-t-il… Je n’ai pas tout lu, mais j’ai quand même relevé ça, je sais que vous n’aimez pas les fautes d’orthographe 😉
        Pas de parties 5 et 6, dommage, c’était bien sympa de ne lire aucun contre argument. Je précise ne pas adhérer aux thèses mystiques du docu sur les désordres climatiques (je ne suis pas un adepte de la secte du GIEC), les inversions des pôles magnétiques n’ayant pas franchement un tempo de l’ordre de la douzaine de milliers d’années. Je suis simplement curieux de nature, me méfie des pseudo consensus. Ce petit film soulève quelques questions intéressantes auxquelles ni vous ni personne n’apporte de réponse. J’ai visité un site (un m’a suffi) de vos collègues, et je n’y ai vu qu’une charge contre la personne de Grimaud, pour résumer, c’est un simple néo-nazi. Si le pape me disait de me jeter sous les roues d’une voiture, quand Hitler me conseillerait d’être prudent… Vous voyez ce que je veux dire?
        Arguments, points par points S.V.P.

    • Donc mon cher tu te lèverais un bon matin et tu te dirais ET SI CE MATIN JE CONSTRUITE UNE PYRAMIDE !!! Et tu te dirais ensuite BON JE VAIS LA CONSTRUIRE COMME ÇA AUSSI MASSIF D’AILLEURS ET LES DIMENSIONS BEN TAND PIS ON FERRA AVEC !!! C’est bien ce que tu veux dire quand tu dis on trouve ces proportion partout ! Je crois que ta le syndrome de la supériorité personne ne fait un projet aussi immense qu’une construction de pyramide au pif pour le plaisir ! Et trouve des proportions de jusqu’à ce niveau la ! D’ailleurs la première des question c’est bien celle ci C’EST QUOI UNE PYRAMIDE ? QUELLE EST SA FONCTION ? QUE REPRÉSENTE LE NOMBRE D’OR ET PI DABS LA SOCIÉTÉ QUI CONSTRUIT C’EST PYRAMIDE ! Les egyptiens étaient les inventeur de la géométries des mathematiques de l’astronomie de la chimie ! Rien ne se faisait par hasard ! Il y’a soit une envie de dénigrement soit une méconnaissance totale de la civilisation egyptienne ! Puisque ça se trouve partout et de la même façon ! Fais nous une pyramide ! C’est quand spectaculaire que l’arc de triomphe soit une reproduction de l’entrée d’un temple egyptien, que l’obélisque à la place de concorde provienne d’égypte que la ville de Paris veut dire le palais de la desse isis egyptienne ! Et que le louvre va jusqu’à copier la fameuse pyramide ! ET J’EN PASSE ! Parce que la liste est longue ! CHAQUE À UNE SIGNIFICATION ET LES MATHEMATIQUES SONT PAR ESSENCE DIVINES POUR LES EGYPTIENS C’EST LE LANGAGE DE DIEU ALORS CROIS MOI LES MOMUMENTS ONT JNE SIGNIFICATION OARTICULIERS AVEC DES PROPORTIONS PARTICULIÈRES ! Il faut lire et tu comprendra ! CONSTRUIRE NOUS UNE PYRAMIDE DANS LES MÊME PROPORTIONS ! ESSAYE POUR COMMENCER À FAIRE CE NE SERAIT CE QUE DES PYRAMIDES AVEC LA TAILLE DE CELLES RETROUVEES AU SOUDAN ACTUEL

      • Merci de :
        – lire l’article, avant d’y répondre, ça aide.
        – tenter de le comprendre (c’est pas gagné).
        – mettre quelques paragraphes, c’est plus lisible.
        – éviter de continuellement passer des lettres capitales à une écriture standard.
        – corriger les fautes d’orthographe, ça aide aussi.
        – vérifier la lisibilité de certaines phrases (le pire restant : « Et trouve des proportions de jusqu’à ce niveau la ! »).

        Après ça, on pourra essayer de dialoguer…

  2. Je serai bon prince, toutes les caracatéristiques de la pyramide (si il en manque une on ne fera pas le dificille), et pour la distance, vous pouvez la diviser par n’importe quel nombre entier, pourvu qu’il donne phi…
    Quel arbitraire, vous dites: je vous résume, ‘ce qu’on trouve comme correspondance mathématique dans la pyramide, c’est banal, on trouve ça partout.’..je vous le redis! Allez-y…montrez nous…rien d’arbitraire, ce sont vos mots, et je vous prends aux mots…les vôtres.

    • « toutes les caracatéristiques de la pyramide (si il en manque une on ne fera pas le dificille) »
      En quoi interviennent-elles dans le 10 000 fois Phi ?

      « pour la distance, vous pouvez la diviser par n’importe quel nombre entier, pourvu qu’il donne phi »
      Là, je comprends encore moins.

      « rien d’arbitraire, ce sont vos mots, et je vous prends aux mots…les vôtres. »
      C’est marrant, il me semblait avoir écrit tout l’inverse… que les Egyptiens utilisaient Phi, que le mètre était une mesure arbitraire (du coup, si je vous donne une distance 10 000 fois Phi en miles, ça marche aussi ?), que même la durée est arbitraire, etc…
      Parce que des kilomètres / heures ! vous imaginez ? Non seulement le (kilo)mètre est arbitraire, mais l’heure également ! Et que faire de l’impact de la gravité de la lune sur la rotation de la terre (donc d’une influence sur le temps d’une journée !

  3. …pourvu qu’elle donne…(la distance)…

  4. Si vous ne comprenez pas, je ne peux décidément plus rien pour vous….
    J’essaye quand m^eme: je vous propose un défi: trouvez un fast food qui réponde aux m^emes caractéristiques que celles (nombreuse) relevées dans la pyramide de gizeh, mais z’en plus, qui soit à 10 000 x le nombre d’or (comme l’est la distance entre paque et giselle (pas ma faute, hein) mais comme je suis gentil, je vous autorise tous les mutiples entier de phi…pas seulement 10 000) c’est clair? Ou pas?

    • Mais si je vous trouve disons… Stonehenge à un multiple maya (base 20) de Pi, le tout avec une distance en miles et depuis Gizeh, vous prenez ou pas ?

      Parce que je pense avoir démontré que la base 10 ne tient pas plus que la base 20, et que les mètres ne tiennent pas plus que les pieds (et accessoirement que Pi ou Phi, on n’en a rien à foutre duquel des deux il s’agit).

  5. Zegatt, c’est le Papyrus de Rhind que tu cherchais ?

    jp :
    Quelques exemples : http://www.pseudo-sciences.org/spip.php?article796

    Et je répète ce que j’ai déjà dit, en prévision de votre réponse :
    « Bah écoute, je te donne des exemples de bon nombre de choses comportant des proportions trouvées arbitrairement (dont la GP) et toi tu considères ça comme juste un point de vue. Pourquoi n’en serait-il pas de même pour M Jacques Grimault et ses calculs prétendus impressionnants et censé prouver quelque chose selon lui ?
    Concernant ce dernier point, à part que la Grande pyramide n’est pas la composante d’une cité cyclopéenne où sommeillerait un grand ancien avec des tentacules et d’une horreur innommable, cela ne prouve rien. »

    Cela doit vous dire quelque chose, je suppose 😉

  6. qu’est ce que vous essayez de m’embrouiller avec votre mètre arbitraire…c’est quand m^eme bien le but (entre autres) dans le film de d’essayer de démontrer que les b^atisseurs connaissaient le mètre…et puis, c’est vous qui avez commencé avec ça…dans votre tour eiffel et peugeot 207…

    • « qu’est ce que vous essayez de m’embrouiller avec votre mètre arbitraire »
      Merci de lire l’article avant de commenter, ça aiderait à avoir un échange…

  7. …pseudo science….vous n’avez rien de plus sérieux comme référence?…un article qui relativise la beauté du nombre d’or…(c’est leur point de vue, et leur droit) quel rapport avec le nombre élevé de correspondances (c’est bien là la problème, des correspondances, on en trouve partout, mais pas autants dans un seul batiment…c’est juste ça, la nuance qui vous échappes.) trouvée sur le site de gizeh?

  8. JP : Il n’est pas démontré qu’ils connaissaient le mètre. C’est une tentative d’embrouiller le spectateur en essayant de lui faire croire à un résultat impressionnant alors que ce genre de calculs est fait de manière purement arbitraire.
    De plus, cela n’apporte rien d’intéressant – encore moins quand on se rend compte que c’est hasardeux. C’est juste pour faire croire au spectateur qu’il y a trop de coïncidences pour que ce ne soit dû qu’au hasard.

    Cela a été expliqué de nombreuses fois, les tentatives de prouver quoique ce soit avec les occurrences de ces nombres également. Si bien que cela figure maintenant comme instrument de charlatanisme et parmi les pseudo-sciences.

    De plus, je remarque que lorsqu’il s’agit de la démonstration du film, celle-ci est applaudie par ses fans, alors que lorsqu’il s’agit des autres démonstrations visant à démontrer que cela n’a rien d’extraordinaire, ces mêmes gens râlent et dénigrent ces démonstrations.
    Juste parce qu’elle leur donne tort. Ce que vous faites également me semble-t-il.

    • Non mais de toute façon, Grimault a tort, c’est Taylor qui a raison. Et Piazza Smith ! Il faut transcrire la coudée égyptienne en pieds, pas en mètres. C’est tout. Donc ceux qui détiennent la vérité sont les roastbeefs !

  9. Mais si vous voulez un échange, vous pouvez aussi m’avouer que trouver un fast food (malgré leur nombre élévé) contenant toutes les caractéristiques ou coincidences dénombrées sur le site de gizeh, c’est impossible…ou du moins, improbable…faire preuve d’humilté, ça arrive à des gens très biens…;-)
    bonne soirée.

    • Mais quelles caractéristiques ?
      Pi et Phi ? Ca n’a rien de magique ; prenez l’architecture de Notre-Dame et la rosace. Boum, trouvés.
      La vitesse de la lumière… Franchement, vu qu’on la trouve dans un hamburger, une twingo, la Tour Eiffel et un iPhone, vous pensez sincèrement qu’on ne va pas la trouver dans Notre-Dame ?
      Et après ? un truc avec 56 ou 5/6 pour vous faire plaisir ? ou un multiple quelconque entre Pi et Phi ?

      Mais ça ne répond pas à la question : la base décimale que je balance allégrement à la poubelle, pourquoi la considérez-vous plus logique ? Et le mètre à qui je fais subir le même sort, pourquoi à nouveau le trouvez-vous plus logique que le pied ?
      Si faire preuve d’humilité, ça arrive à des gens très bien, prendre le temps de lire, ça arrive aussi à des gens très bien.

      • mauvais exemple, dans les cathédrales, la volonté d’y faire apparaitre ces valeurs est clairement démontrée…ce qui n’est pas le cas dans la grande pyramide, d’après jean pierre Adam…c’est le hasard, aucune volonte de la part des Egyptiens, d’ailleurs, toujours selon lui, encore aurait-il fallu qu’il sache que la terre était ronde…

      • Pardon ?!
        Jean Pierre-Adam parle de la vitesse de la lumière.
        Et en quoi faut-il savoir que la terre est ronde pour inclure Pi et Phi à une architecture ?

        Et êtes-vous en train de me dire qu’il y a la volonté d’inscrire la vitesse de la lumière dans Notre-Dame (je suis taquin) ?

      • Vous connaissez mal votre sujet:

        JP Adam (environ 15 min et quelques partie2) en parlant de phi et de pi  » ne pr^etez pas d’intentions c^achée ni d’interpr^etations mathématique….le hasard, quoi!

        ps désolé pour l’accent circonflexe, problème de clavier.

      • On parle de l’extrait trois fois coupé au montage juste avant 1h10 sur cette vidéo :

        Si oui, je n’entends pas la même chose que vous. Et le « hasard », comme vous dites, c’est la narratrice (= Grimault + Pooyard + Krasker-Rosen) qui le dit. Pas Adam.

        Dommage ?

      • précisément: « mais ne mettez pas d’intentions cachées ni d’interprétations dans ces valeurs arithmétiques et géométrique »…(1h09m 50s…)( si en plus vous etes sourd, on ne va effectivement jamais s’entendre)…c’est d’une limpidité…quant au hasard, il est clairement sous entendu, puisqu’on trouve ça partout (sauf dans les fast food apparement 😉

      • Est-ce que « ne mettez pas d’intentions cachées ni d’interprétations dans ces valeurs arithmétiques et géométriques » veut dire que ces valeurs ne sont pas présentes ?

        Je suis peut-être parfois dur d’oreille, mais je crois comprendre le Français et je sais faire une distinction entre interlocuteurs (ici narratrice et Adam). Et vous ?

      • Ne mettez pas d’intention cachée…en Français: si elle sont présentes, c’est le hasard. et pour illustrer son propos, on les trouve dans les tabourets et brosses à dents…hasard également…(à moins que les fabricants de chez oral b se cassent le cul à introduire pi et phi dans les brosses à dents…pour déconner…)

      • Compte tenu des coupures qui précèdent, je ne fais aucun lien entre l’évocation des tabourets et la fin de la phrase.
        Avez-vous bien vu la vidéo ?
        Adam parle 16 secondes. Narratrice pour expliquer (manipuler le spectateur ?) et reformuler : 5 secondes. Adam : 10 secondes puis coupure. Adam : 5 secondes. Narratrice pour parler de « hasard » : 3 secondes.
        Souvenez-vous des mots de Truffaut : un documentaire, c’est un mensonge organisé.

        Si juste après Rainer Stadelmann a un avis sur la question, Adam ne le dit JAMAIS.
        Sans compter qu’il n’est jamais fait de distinction entre Pi/Phi comme proportion et Pi/Phi comme valeur.
        Comme je l’ai expliqué dans l’article, on peut parfaitement connaître et utiliser la proportion Phi sans en connaître la valeur.

        Personnellement « ne mettez pas d’intention cachée », j’y comprend « ne faites pas de raisonnement abusif avec Pi et Phi »…

      • Bon, Ecoutez, il se fait tard, on va dire que nous n’avons pas la m^^me (foutu clavier) interprétation du film (le contraire m’aurait étonné)…;-) (pourtant, les propos d’adam son clairs, sa position aussi…mais bref…
        je ne le dis plus: bonne soirée 😉

      • Tout à fait, ses propos sont parfaitement clairs.
        Les coupures au montage aussi.
        Bonne soirée.

    • « N’y voyez pas d’intention cachée » = « c’est juste du hasard » ?
      Non Monsieur. L’occurrence de ces nombres s’explique surtout parce qu’elles sont des constantes géométriques et qu’il est donc normal de les retrouver dans des formes géométriques.
      C’est tout ce qu’il y a à en tirer. C’est comme si on s’émerveillait de trouver Pi dans un cercle. Ce n’est pas intentionnel, c’est juste logique !

  10. jp :
    Si on ne peut en donner c’est parce que personne n’est allé s’embêter à mesurer des fast-foods, encore moins pour y trouver des occurrences de ces nombres.
    Et on n’a pas de temps à perdre à mesurer un fast-food juste pour vous faire plaisir.
    Mais si vous tenez à montrer qu’elles n’y sont pas, je vous en prie.
    Allez-y ! Faites ces mesures 🙂 Vous avez l’air d’avoir tellement envie d’avoir des réponses.

    • Pas de temps à perdre, excellent, mais pour en trouver dans des twingo, des pizzas et chessburger, ou pour démonter des films qui selon vous n’ont aucun intér^et, là, il y a du monde…étrange, non? 😉

      • Il me semble déceler un amalgame abusif dans ces propos…

        Et moi j’ai toujours pas de réponse à la vitesse de la lumière calculée en miles par année calendaire maya adjointe à la base numérique babylonienne… Compliqué tout ça.

      • C’est qu’ils avaient du temps à y consacrer, et pour certains les données étaient déjà à disposition.

  11. LA RÉVÉLATION DES KFC.
    L’enquête qui change le monde d’en dedans de le monde.

    Découvrez l’incroyable vérité que personne n’ose soutenir ! De nombreuses personnes veulent taire cette information, ils sont dogmatiques, vilains, méchants gneu gneu gneu…Et probablement mangeurs d’enfants !
    Ils vont sûrement s’attaquer à ma personne au lieu de répondre à mes arguments, ils vont sûrement dire que je dis de la merde mais NE LES ECOUTEZ PAS !

    Ce que j’ai à dire est capital !

    Vous avez sûrement déjà vu ces restaurants fast-food, dans votre ville ou en vous baladant ailleurs, que l’on nomme KFC.
    HE BIEN ILS SONT PORTEURS D’UN TERRIBLE MESSAGE !
    (là j’aimerais placer un effet clipesque de montage et de lourds bruitages directement sortis d’un reportage de seconde zone de TF1 mais je ne suis pas dans un « documentaire » malheureusement).

    En effet, ils ont été judicieusement placés EN FONCTION DE LA VALEUR DE PI !!!!
    En voici la preuve :

    Une distance de 628.421 km…Rapportée à Pi, elle vaut 200.03 * Pi km ! Soit une précision de l’ordre de 10^-4 sur cette valeur !
    Une précision impossible à obtenir sans technologies ultra-développée !

    ET CE N’EST PAS TOUT !!!

    Vous remarquerez que plusieurs KFC sont alignés sur toute cette distance ! Cela signifie forcément quelque chose ?

    Quoi ?
    Quel terrible secret cachent les KFC ?
    Pourquoi les scientifiques « officiels » dogmatiques et puants et *crache ses mots au lieu de les dire* refusent de voir la vérité ??
    Vous le saurez au prochain épisode.

    Alors, convaincu, jp ?

  12. Pour les équations du premier et second degré dans l’Egypte antique : http://fr.wikipedia.org/wiki/Math%C3%A9matiques_dans_l%27%C3%89gypte_antique#R.C3.A9solutions_d.27.C3.A9quations

    Pour le choix de la « dix millionième partie du quart du méridien terrestre » au XVIIIème siècle, ça s’explique en partie par la volonté d’avoir une nouvelle mesure facilitant les conversions depuis les mesures usuelles de l’époque : le mètre ainsi défini représente à peu près trois pieds, et il y a environ deux mètres dans une toise ; l’idée était d’avoir une mesure universelle définie scientifiquement, mais qui soit en même temps d’une utilisation pratique pour faciliter son adoption.

    Sinon, dans votre liste de « précurseurs », je n’ai pas vu Augustus Le Plongeon, qui vaut pourtant le coup 🙂 http://fr.wikipedia.org/wiki/Augustus_Le_Plongeon

    • Oh ! merci, un joyeux drille de plus à rajouter à la bande !

      Et il les complète sacrément bien en plus !… oh, joie.

      Par contre, à aligner ces différentes références et à jouer de l’amalgame Egypte / Mexique / juif / atlante / franc-maçon, je crains qu’on ne soit en train de foutre en l’air tous les arguments du second film LRDP en les évoquant avant l’heure – si le film doit jamais voir le jour.

  13. LA RÉVÉLATION DES KFC, PARTIE 2.
    (je viens de voir l’exigence supplémentaire de jp qui demandait des mesures du bâtiment même)

    *Prend la voix de la narratrice de LRDP*
    Poursuivant ma quête de vérité, je décide d’enquêter plus loin encore de ce qui s’avérera plus tard être une véritable mine d’informations… Me dirigeant vers là où tout a commencé, le fameux KFC de Manchester, relié à celui de Paris par Phi, d’une manière incroyablement précise.

    Mais j’étais loin de me douter que ce n’était pas la seule surprise qui se dresserait sur mon chemin…Je me suis aperçue, en regardant de plus près, que le bâtiment lui-même était lié à Pi, directement par sa longueur !
    La preuve !

    L=Pi*6…Là encore à 10^-4 près !

    Mon informateur me révèle alors un terrible secret. Etant très fort dans le domaine de la manipulation statistique moisie et de la numérologie à deux euros, il me fait remarquer que le nom de la ville lui-même contient Pi !
    En effet, le C de Manchester est la troisième lettre de l’alphabet, tandis que le N en est la quatorzième, et ces deux lettres ont été mises côté à côte pour révéler le fameux message…3,14…
    J’en restais bouche bée !

    Quels autres faits troublants cachent les KFC ? Pourquoi les scientifiques sont-il si méchants ? Auraient-ils abusé de l’Orangina sanguine ?

    La réponse dans la suite !

    PS :
    C’est fun de s’improviser bullshitologue, en fait ;D

  14. @ Jp
    Vous l’avez déjà posée sur le site de Nioutaik cette question
    et la réponse est toujours « ok, mais vous prenez les mesures »

    Si on avait trouvé un 6.02214 (ou un multiple entier), aurait-on dû en déduire que les égyptiens (ou les bâtisseurs) connaissaient le nombre d’Avogadro et avaient donc des connaissance plus poussées en physique que celles des créationnistes (en plus de sortir une valeur décidée arbitrairement) ?

    Jp, à toi de prouver que seule la pyramide de Khéops made in Atlantis contient des nombres « particuliers ». Pour notre cas, on t’as déjà prouvé le contraire. (surtout que vu la diversité des nombres choisis pour la pyramide, on peut finalement taper dans ce que l’on veut, chimie, mathématique, physique, biologie etc.)

    • Sans compter que géométriquement parlant, la pyramide est l’une des figures les plus pratiques pour se livrer à toutes sortes de calculs.
      4 faces, une surface, une hauteur, une inclinaison, deux formes circulaires propres à la base quadrangulaire, 4 côtés au sol et 4 côtés aux faces, etc…

      • Et ajouté à cela l’imprécision des mesures sur la coudée
        par ce que dire « la coudée c’est ça parce qu’en faisant ça j’obtiens ça! » ça fait un peu « je pose mes cou*** ouilles ouilles ouilles, sur ta face »

  15. Que dire des calculs de distance entre des sites archéologiques sur des plaques tectoniques différentes faisant apparaitre toutes ces constantes, valeurs etc.
    Ce qui implique que si les calculs fonctionnent à notre époque (le présent étant à définir, blague de géologue) ils sont obligatoirement faux dans le passé. En effet les plaques se déplacent de plusieurs cm par an (chacune à des vitesses différentes).
    Encore mieux, plus on remonte dans le temps plus les distances changent et donc les résultats obtenus s’écartent de plus en plus des valeurs visées.
    Ce qui est drôle puisque l’auteur du documentaire souhaiterait faire remonter l’origine de la pyramide de Khéops à des temps plus anciens : plus c’est vieux plus c’est faux.
    Tout ce pan du documentaire devient alors abscons (étonnant non ?). Bien sur tout est dans la « précision » des résultats.

    On pourra faire remarquer que ça fonctionne aussi avec la rotation de la plaque Africaine … oui, même si c’est de 0,927° / million d’années, la précision parfaite en prend un sacré coût quant à l’orientation Nord. a moins bien sur que la rotation de la plaque Africaine soit corrélée avec la variation du pôle nord magnétique et géographique … mais pas la rotation des autres plaques.

    Faut il rappeler que c’est le programme de SVT de collège 4ème ?

    • Et la proportionnalité peut se voir avant la 4è :
      quelques cm / an correspondra au max à 1m en 10ans, soit 1km en 10 000 ans.
      On est donc à 1km de variation quand on considère des distances de l’ordre de 10 000 km. C’est ça votre argument ?

      Même remarque pour la rotation.
      sur 10 000 ans, on est de l’ordre de 0,01° de différence.

      Mais ça change TOUT !!!

  16. Je ne peux m’empêcher de rire quand je vois ce genre de blog. Vous transformez des propos, vous en déduisez d’autres etc … Au final on ressent autre chose qu’une grande intelligence derrière tous ces « histoires »

  17. j’ai lu l’article complet et je crois que je commence à faire une indigestion ; je n’ai jamais aimé les maths, parce que c’est peut-être une science exact, mais c’est une science qui repose sur un système de référence : si on change de système de référence, on obtient plus les résultats qui font tellement bicher les conspirationniste… Mais après cette lecture, je fais un rejet total…

    C’est un article très interessant, et très bien écrit, qui aurait peut-être gagné à être parfois raccourci mais qui si on s’accroche mais un point final à toutes les conneries que les pro-Gimault&Pooyard, autant les naïfs arnaquables et arnaqués s’entêtent à répéter pour donner raison à leur maître (ou devrait on dire mètre, vu le pyramidion qui fait partie de la conspi, hihi ?). Moi je crois que tu devrais arrêter de leur répondre individuellement, parce que tu perds une énergie considérable à leur expliquer des choses qu’ils n’ont visiblement pas assez de neurones pour comprendre. Et s’il fallait démontrer qu’ils n’ont pas assez de neurones, c’est pas compliqué : le seul fait qu’ils accordent du crédit au documentaire démontre que s’ils ont reçu un cerveau en dotation à la naissance, ils n’ont pas pris la peine de lire de mode d’emploi.

    Laisse-les raconter des idioties : franchement, quand on les lit, on se rend parfaitement compte qu’ils se prennent les pieds dans le tapis tous seul comme des grands.

    Bon courage pour la suite de l’écriture (tu en auras besoin si tu veux aborder deux autres articles avant de clôturer le sujet), Cordialement, ‘Tsuki.

  18. 1 km, oui tout était dans la précision … il est important de lire. Oui 1 km sur 10 000 km ça semble rien, sauf que ici on parle constante et qu’une constance a le bon goût de l’être (constante). Même avec une variation minime on ne peut plus prétendre « trouver » une constante.

    Sinon pour info, car les math de 4ème semblent vous passionner :
    Déplacement des plaques : Africaine de 2,15 cm par an. Amérique du sud de 1.45 cm par an … … … pour un écart par an entre les deux de 3,6 cm/an. Soit 36 cm en 10 ans et 36 000 cm en 10 000 ans, soit 0,36 km.

    Ma 1ère réaction serait de dire qu’on ne vient pas faire la morale sur la précision quand on calcule avec ses pieds car non 0.36 ça n’est pas 1.

    Ma 2ème réaction serait de dire que même avec 0.36 km en 10 000 ans les « tours de passe numérologiques » ne fonctionnent pas, l’enfer est dans le détail, ici la précision, même sur une distance d’environ 12 300 km. Non ça n’a pas la « précision tellement précise que ça en est impossible ».

    Mais bon la précision et la rigueur c’est superfétatoire semblerait-il. Et vive les constantes variables.

  19. ça sert à quoi de venir donner une valeur de 0,36 km quand cette valeur a une incertitude énorme ?
    1km c’est en comptant large, d’où le terme « max ». Pour discuter du problème que vous soulevez, c’est suffisant.
    Donc je persiste : que la distance entre l’ile de pacques et gizeh soit 16180 ou 16182 km, le rapport entre cette distance et la distance pole – equateur inspire très fortement un rapport doré.
    C’est comme le rapport entre la hauteur et le demi coté de la pyramide, on a un rapport doré qui donne un rendu esthétique bien particulier, même si le rapport n’est pas juste au millionième près. Ce serait intéressant de comparer avec le niveau de précision atteint par la nature avec certains coquillages ou autre.

    De même, si je dis que la pyramide est alignée nord / sud à 0,05° près mais que cette valeur était comprise lors de la construction entre 0,04 et 0,06°, ça reste exceptionnel.

  20. Egyptologue amateur, j’ai passé approximativement le même temps que Jacques Grimault à l’étude des pyramides et, comme lui, je suis arrivé à la conclusion que certaines affirmations faites par les égyptologues étaient erronées. Toutefois, les interprétations que je fais sont totalement différentes. J’ai écrit un livre « L’horizon de Khéops », paru en 1997, qui aborde les différents problèmes posés par la grande pyramide.
    Récemment, j’ai réalisé deux vidéos traitant du problème spécifique que je nomme le calcul des pentes. La première vidéo est une version simplifiée permettant de se faire rapidement une idée du problème ; voir le lien ci-dessous :

    La seconde vidéo traite ce problème plus en profondeur , mais cela reste tout de même une version simplifiée de mon hypothèse que je développe dans mon livre.

    Remarques :
    -1 Le but principal de cette vidéo est la présentation de mon hypothèse et non une critique du film « la révélation des pyramides ». Si je fais référence à ce documentaire, c’est qu’en fait, c’est une excellente entrée en matière pour mon hypothèse, mais c’est aussi une interprétation qu’il faut, au même titre que celle des égyptologues, prendre en compte pour être exhaustif.

    -2 Pour avoir une vidéo relativement courte, volontairement, j’ai évité de m’appesantir sur des détails relativement évidents. Or, étonnamment, certains pensent que mon hypothèse n’est pas valable uniquement sous prétexte que la grande pyramide est construite sur une petite colline interdisant le traçage d’un cercle. Pourtant, il suffit de quelques secondes de réflexion pour se rendre compte qu’il n’y a aucune contrainte nécessitant d’effectuer cette opération sur le site même. Le mieux est de choisir un terrain plat avec un sol ni trop dur ni trop mou. En réalité, cette colline complique légèrement la détermination du centre de la pyramide et la délimitation correcte du carré de base, mais elle ne les rend pas impossibles.
    -3 Bien que le problème que j’aborde dans une troisième vidéo soit un peu hors sujet, il a tout de même une petite relation avec le film de Grimault puisqu’il traite de l’orientation des principaux monuments de la civilisation pharaonique. Normalement, si vous continuez à vous intéresser aux pyramides, forcement, vous serez amenée à regarder ce sujet un jour ou l’autre. Là également, je ne suis d’accord ni avec les égyptologues ni avec J. Grimault. Par anticipation, je vous donne l’adresse du document qui traite de ce sujet :
    https://www.dropbox.com/s/dpuzu0quellpljb/Hypothese%20OP.pdf

  21. Pfff! J’adore ces querelles de mathématicien!
    Je suis ingénieur comme tous les ingénieurs, g fait math sup et math spe.
    On peut dire ce qu’on veut avec les chiffres. même rappelez vous le hasard est une science mathématique (les probabilités…)
    Sérieusement, 20 ans pour construire la pyramide? Impossible ou alors ils ont plus de connaissance que
    Nous. Orienté plein Nord, aligné avec d’autres sites ayant des caractéristiques identiques de construction, bref… Je ne dis pas que ce sont les martiens qui ont construit ça mais les archéologues devraient quand même revoir leur copie sur leur version officielle. J ai pas de réponse à apporter mais de ce que je sais pour construire un édifice aussi précis et solide et grand dans le temps , ils avaient forcément des connaissances en mathématiques qui sont je vous le rappelle la base pour les autres sciences notamment dans le génie civil.
    Mon opinion c’est que le film est plus proche de la réalité que ne le sont les archéologues ou egyptologues.
    Maintenant, chacun est libre de penser ce qu’il veut !

    • Aucun archéologue actuel ne dit que les Egyptiens avaient des connaissances lacunaires en maths… Il a été démontré qu’ils avait des connaissances étendues dans des domaines variés, comme la médecine, l’astronomie, les maths (dites pythagoriciennes), anatomie, etc.

      Votre objection qui semble aller dans le sens du documentaire n’a pas beaucoup de consistence, j’ai l’impression.

      La durée de construction de la pyramide fait encore l’objet de bien des débats parmis les archéologues : Grimault a arrêté une durée de construction arbitrairement (il ne dit pas sur quelles connaissances il s’appuie, quel livre de quel auteur l’affirme) qui lui permet d’être narquois à souhait avec l’ensemble du corps des egyptologues. C’est un faux argument, à l’évidence, et je m’étonne de voir quelqu’un d’aussi intelligent que vous (ingénieur) tomber dans tel panneau les deux pieds dedans.

  22. Encore des arguments de merde… Les chiffres de ton bigmac ne sont même pas vrai, j’ai pas trouvé un seul sandwish avec les chiffres de ton images, alors c’est clair qu’en mettant les chiffres que tu veux, tu peux trouver ce que tu veux. Faire tout ça pour essayer de démolir quelque chose de potentiellement important, ça pu le trou du cul.

    • Ton niveau d’orthographe et d’argumentation me suffit comme réponse. Merci de te décrédibiliser tout seul, ça me fait gagner du temps.

  23. Salut
    l’article de contre argumentation exposé ci dessus est bien mensonger. Je précise que je juge le film intéressant et que je cherche à vérifier ce qu’il dit.

    rappel mathématique:
    Pour la pyramide (à base carré), il y a 3 paramètres qui la définissent: sa hauteur, le coté de sa base et l’unité de ses 2 cotes. Système à 3 degrés de liberté=aucun de ses 3 paramètres ne peut s’exprimer par une relation des 2 autres paramètres. les 3 paramètres sont dits « libres ». Si un 4e paramètre est introduit, il est surabondant car il pourra s’exprimer en fonction des 3 autres.
    Je prends pour vrai a priori la pyramide de 1m de hauteur: voilà l’unité.
    Je prends le coté de la base et la hauteur et par des relations simples je vois Pi, phi et la vitesse de la lumière apparaitre. c’est in téressant et ne peut être dégagé d’un revers de la main.

    Tous vos exemples sur tous les objets du monde me laissent de marbre. Prenez un objet, définissez le nombre de paramètres qui le rendent uniques (on appelle ça une base) et avec des relations simples: retrouvez pi, phi et la vitesse de la lumière. Ne prenez pas des mesures au hasard ou surabondantes et dites moi où vous avez défini votre unité…vous voyez que vos démonstrations sont caduques car non équivalentes ou non analogues.

    Je vous file une critique valable des mathématiques du film: avec 3 paramètres, vous définissez votre pyramide il y a 3 relations (ou équations) qui définissent la pyramide ou dit autrement, toutes les occurences présentées dans le film se résument à 3 équations, toutes les autres occurences sont ces 3 même équations exprimées différemment. ceci n’est valable que pour les occurences de la pyramide à 3 paramètres. Voilà une malhonnêteté du film.
    Pour le reste, apprenez ce qu’est un vecteur libre, lié, un système hyperstatique, isostatique et hypostatique, un système d’unité. Vous n’avez pas le niveau mathématique.

    Arrêtez d’utiliser les méthodes de sophistes (genre énoncer une propriété vraie mais incongrue au 1er abord) et autres malhonnêtetés des médiocres entourloupeurs. Si vous voulez entourlouper, entrainez vous car vous n’avez pas le niveau.

    • Mouahahahah.
      Charmant charabia sans queue ni tête.
      J’y aurais bien répondu, s’il n’était pas foireux dès la première réflexion : les côtés de la pyramide ne font pas la même taille, sa base n’est pas un carré parfait.
      …et je passe sur le problème du revêtement de la pyramide enlevé à 90%.
      Adios.

  24. « Charmant charabia sans queue ni tête »
    désolé mec, c’est des mathématiques. Pas de la kabbale ou du talmud, des mathématiques…
    Tu as l’air jeune et un choix s’offre à toi: miser sur la ruse avec au bout un épitaphe « une vie de mensonge où seule sa mort était vraie » ou alors, l’honnêteté qui requiert beaucoup de savoir, d’abnégation et d’effort avec au bout rires, pleurs, ruptures, amours véritables.
    Je souhaite que tu choisisses la seconde.
    Désolé. Vraiment.

    • Ahahahahah.
      C’est pas Mouloud le pseudo que tu aurais dû prendre, c’est Moïse, Jésus, Mahomet, Zarathoustra ou Bouddha. Parce que la rivalité prophétique sent à plein nez.
      Training made in Bugarach à ce que je flaire ?

  25. Voici comment ont peu essayé d’analyser plus sérieusement le concept de vitesse de la lumière :

    http://info-resistance.org/2013/02/dimension-de-la-pyramide-de-kheops-hasard-ou-volonte-des-batisseurs/

    [LIEN ERRONE – SUPPRIME]

    Je trouve que les tentative pour faire apparaître C dans un Big mac la tour eiffel ou que sais je ne sont pas probante. Il ne sert rien de faire du débunking, les imprécisions dans le documentaires sont bien plus simple que ça. Il est plus intéressant de voir si les idées avancées sont possible en creusant un peu plus.

    idem, le coup de la Twingo pour le nombre d’or, je ne suis pas surpris, il s’agit d’une proportion esthétique, les designers utilisent le nombre d’or consciemment et inconsciemment. Quant à C dans la Twingo, la précision de concerne que les 3 premier chiffre, ce qui est 100 fois moins précis que ce qu’on obtient dans la pyramide : 299.796130 (5 premiers chiffres sont bon).

    • Vos sites complotistes ne m’intéressent pas.
      Je trouve que les tentatives pour faire apparaître C dans la pyramide de Khéops, l’île de Pâques ou que sais-je ne sont pas probantes. Il ne sert à rien de faire des théories absurdes. Il est plus intéressant de relire les contes de Grimm ou de visionner un bon Walt Disney quitte à vouloir fantasmer des rêves de gamins.

  26. Beuh non… Mickey et les contes de grimm c’est pour les gens qui gobent tout ce qui se dit à la TV, qui ont tellement peur de la vérité qu’il préfèrent balayer d’un revers de mains tout ce qui les dépasse….
    Courage, un jour peut être parviendrez vous à dépasser vos peurs.

    • Merci de me confirmer mes premiers soupçons.
      Allez donc lire Grimm, Perrault, La Fontaine et autres inventeurs de contes, vous y apprendrez bien plus sur la nature humaine et le monde que dans ces pauvres films qui vous fascinent. Ils sont plus proches des vérités égyptiennes et des traditions mythologiques eurasienne – dont un célèbre Livre des morts égyptiens que vous n’avez probablement pas ouvert – que les fantasmes décérébrés de Grigri et consorts.

  27. Bonjour Zegatt,
    J’ai vu les deux épisodes LRDP, il y a un moment, sur youtube avant de lire vos exposés sur LRDP. Je n’étais déjà pas convaincu à la vue de ces fims hyper scénarisés à effets spéciaux (de montage) à la sauce anglo-saxonne. Quand je lis votre blog ça me rassure de ne pas y avoir cru. Allez-vous continuer vos articles ? Je suis curieux de lire la suite sur la théorie des pierres posées symétriquement. Merci pour vos éclaircissements mathématiques. L’arbitraire c’est bien là la clé de ces films.

    • Les derniers articles vont finir par arriver – reste à savoir quand.
      Plutôt qu’un démontage point par point dont d’autres se sont déjà en grande partie chargé, je vais rester assez généraliste, mais tenter du même coup d’aller dans des zones que les autres critiques n’ont pas exploré, ou peu – à suivre donc !

      • Ok 🙂
        Où peut-on lire d’autres contradictions de LRDP ?

      • Dans les sites que j’évoque ici ou là sur mes articles. Je ferai un récapitulatif lors de mon article final.
        Mais dans le désordre, en tapant le nom du film et Yokho, Cerberus, Irna, Tsuki, Lupin, ou encore avec le site « L’imposture de Jacques Grimault », je crois qu’on fait le tour (selon l’internaute et/ou le site, ce sera plus ou moins ironique, scientifique, envahi de commentaires, etc…).

  28. Sinon il y a le livre de Coppens , avec Canope et Osiris l’axe de la terre. http://www.philipcoppens.com/canopus_art1.html

  29. Grâce à l’apport réflexif des commentaires des matheux de ce site, souvent teintés d’une ironie voilée ou mordante, j’aurais enfin compris (alors que je découvre cette nouvelle « Affaire ») pourquoi la signature de la métrique fluctue à l’ « échelle » de Planck.

    Cet apport décisif, dû aux jumeaux Bogdanov, fut énoncé au tout début des années 2000. Donc bien avant MM. G et P. Et bien après la notion de précession des équinoxes (Hipparque, circa -130).

    Chacun pourra constater que la distance de (Max) Planck (10-35 m, bande d’ignares !) se trouve multiple de toutes les dimensions de tous les artéfacts de toutes les civilisations, invisibles (je parle des dimensions : ex le quark, mais je force le trait …) ou visibles, que ce soit exprimé en coudées royales ou mètres républicains. Vous disiez congruence ?

    Quant au documentaire de MM. G et P, je n’aurais qu’une critique à leur adresser. Mais cela peut attendre …

    • Les jumeaux Bogdanov, j’ai une amie qui se bourrait la gueule avec eux dans sa jeunesse, et à l’époque ils étaient plus terriens et les pieds sur terre qu’ils ne le sont aujourd’hui.
      Leurs fumisteries de spectacle, ça amuse, ça divertit, mais s’il s’agit de le prendre au sérieux, je sors les pincettes (et passons sur leur ascendance sanguine semi-tsarine – ou je ne sais plus quel délire complotisto-royaliste).

      Quoi qu’il en soit, en tant que non mathématicien, je veux bien que Max Planck intervienne, mais tel que vous le résumez, je n’y comprends strictement rien… Une possibilité d’expliquer ça autrement ?
      Et tant qu’à faire, brièvement annoncer la couleur quant aux GriPoo et à leur documenteur ?

      • Merci pour votre réponse. J’espère qu’il n’est pas trop tard pour y répondre. Fausse manip’ de ma part : je n’avais pas rafraîchi la page, et croyais que mon commentaire était toujours en attente …

        Merci itou pour l’information sur les frères, mais ce n’est pas très flatteur pour votre amie ; je fais allusion à son âge (mes Bogda chéris viennent de fêter leurs 64 ans). Pour le côté « beuverie », j’étais loin de
        m’imaginer cela !

        Max Planck ? C’était un gag au cas où les Bogdanov seraient venus faire un petit tour sur votre blog. Juste pour leur rappeler qu’il ne faut pas confondre « échelle de Planck » (leur appellation erronée) avec « ère de Planck », hommage rendu au célèbre physicien allemand. Leurs travaux scientifiques et leurs bouquins vulgaires (le dernier s’intitule :
        « le Mystère du Satellite Planck ») valent ce que valent les digressions
        infra-sacristaines du couple G-P en matière d’archéo-égyptomogie.

        Pour conclure, et comme j’en ai informé Abrassart, je n’ai eu à connaitre de cette affaire que depuis le lundi 2 courant par le biais de
        ma femme de ménage. Mercredi, ma religion était faite, et la crédule est tombée de son escabeau par manque de force « anti-sismie ». Je n’ai eu qu’à lui montrer la substitution de la photo du Scorpion par un pictogramme de homard.

        En un néologisme : je suis loin d’être un GriPoo. Attendons la suite des événements …

        Un dernier point. Dans le match opposant la France à l’Egypte, je confirme que l’on mène 1 à 0 (diffusion tous les soirs par ARTE in
        « Silex and the City »)

        http://www.megalithes.info/comprendre-les-megalithes/les-megalithes-du-morbihan

        Bien à vous

        Jean-Marie

      • Pour le coup, si ce n’est pas flatteur pour mon amie, ça ne l’est pas pour les frangins non plus, qui avaient une bonne descente.

        Pour le reste, j’ai beaucoup aimé votre « Pour conclure, et comme j’en ai informé Abrassart, je n’ai eu à connaitre de cette affaire que depuis le lundi 2 courant par le biais de
        ma femme de ménage. Mercredi, ma religion était faite, et la crédule est tombée de son escabeau par manque de force « anti-sismie ». Je n’ai eu qu’à lui montrer la substitution de la photo du Scorpion par un pictogramme de homard. »

        Et merci pour l’explication sur Planck dont je ne me souvenais plus (vu mes intérêts, je réagi plus facilement au Botul de BHL qu’au Planck des Bogdanov) !

  30. Il me semble que se profile une nouvelle affaire Jacques-Baptiste Gotul.
    Je chercherai l’opinion d’Onfray?
    Bon week-end !

  31. Un grand article totalement délirant. As tu consulté un spécialiste ?

    • Salut compadre ! C’est tout ce que tu as comme argument ?
      Trop idiot pour faire plus de deux phrases ? Allons, un peu de courage, ouvre le feu, pointe les erreurs, ici c’est fait pour être un champs de bataille et d’arguments, pas une débandade de lâches qui insultent en tournant le dos.

  32. Votre longue démonstration suscite ma méfiance. Je n’ai pas trop apprécié le premier article qui démonte trop chaque intervenant. Il me fait trop penser à la pute qu’on disqualifie comme témoin car c’est une pute et donc considérée comme pas fiable.
    Quand on commence à calculer la vitesse de diction d’une personne âgée mais respectée pour essayer de prouver qu’elle dit moins qu’elle n’en a l’air, on rentre dans la mauvaise foi.
    Evidemment, il faut en savoir un peu plus sur les intervenants mais là, vous faites tellement feu de tout bois que ça en devient de la contre-manipulation peut-être mais de la manipulation quand même.
    Alors, mis à part vos démonstrations qui utilisent les maths moins pour éclairer le sujet que pour l’embrouiller, pouvez-vous répondre simplement à des choses très simples:

    1) Pensez-vous qu’il soit possible que, comme les crédits ne sont logiquement alloués qu’à des scientifiques ne sortant pas trop de la pensée standard, il soit difficile de pouvoir effectuer un travail scientifique de rigueur qui sorte radicalement des sentiers battus? N’étouffent-on pas d’éventuelles théories novatrices qui pourraient mieux expliquer certains faits?

    2) Ne pensez-vous pas que les égyptologues se permettent de trancher sur des sujets dont ils n’ont pas l’expertise (dans le cas des pyramides, les ingénieurs ne sont-ils pas les mieux placés pour juger de la faisabilité des théories échafaudées)? Vous reprochez à certains intervenants ingénieurs de ne pas être égyptologues, ne peut-on faire le reproche inverse également?

    3) Pensez-vous que les scientifiques puissent à ce jour considérer une théorie qui, seule, pourrait être viable, mais qui mettrait à mal toute l’égyptologie telle qu’elle a été documentée jusqu’ici?
    la science peut-elle se permettre de se ridiculiser et, surtout, de perdre ses fonds? Ne serait-ce pas du suicide de telle sorte que le système soit vicié en ce qu’il ne peut se remettre totalement en question sous peine de s’auto-détruire?

    4) Teste-t-on systématiquement la viabilité réelle de ce qu’on considère comme une technique de construction de l’époque? Ne fait-on pas le raccourci de croire que ce qui fonctionne pour la taille et la pose d’une pierre fonctionne pour la taille et la pose d’un millions d’entre-elles?

    5) Est-on parfaitement capables aujourd’hui de reproduire une pyramide pour peu qu’on nous donne le même temps et la même main-d’oeuvre qu’à l’époque?

    6) Comment expliquez-vous les pierres aux tailles diverses mais aux assemblages symétriques qui, comme le dit le docu, semblent être une complication énorme quand on pourrait faire plus simple?

    7) Comment expliquez-vous la précision des emboîtements et de la taille avec des outils aussi rudimentaires et sans machineries? Tout ingénieur moderne vous ferait part de son scepticisme en ce que même aujourd’hui, on aurait du mal à faire aussi bien. N’est-il pas schizophrène de croire que dans un pays, on n’utilise pas mieux les outils que ne le ferait mon chien alors que quelques milliers de km plus bas, une civilisation construit des monuments à la pelle qui seraient des challenges, même pour l’homme moderne?

    8) Comment expliquez-vous l’érosion verticale du pourtour du sphinx de Gizeh alors que la dernière trace d’eau connue sur le site est chronologiquement antérieure au sphinx de plus de 6000 ans?

    9) Comment déplace-t-on un bloc de plus de 100 tonnes sur plus de 15 km?

    10) Comment se fait-il qu’on ne voit pas le processus de perfectionnement en ce que chaque pyramide est parfaite? Au vu des moyens mis en oeuvre, il est évident qu’on devrait avoir une trace des essais et erreurs or les seuls monuments visibles sont juste parfaits comme si les égyptiens ont eu, subitement, la science infuse. Evidemment, il y a eu les mastabah avant les pyramides mais la première pyramide était juste nickel. Cela s’explique-t-il?

    Bref, voici une série de questions simples dont j’aimerais vos réponses simples.

    Malgré la mauvaise foi du documentaire il faut avouer qu’il pose des questions auxquels on n’entend jamais aucune réponse satisfaisante.
    De là à parler d’ancien astronautes et de martiens, il y a un pas que eux franchissent (mine de rien) et moi pas.
    Il ne me suffit pas de savoir que la théorie des martiens est farfelue et que donc il faut circuler car il n’y a rien à voir.
    J’aimerais des réponses mais je n’en trouve nulle part qui soient satisfaisantes. Pas même ici, du moins pas encore.

    Merci!

    • Mises en garde et arguments un brin complotistes dans leur formulation, ou en tout cas très St Thomas.
      Merci en tout cas de poser des choses clairement dans cette série de question, ça change de la majeure partie des commentaires qui traînent par ici.
      Avant tout, et pour répondre aux dernières lignes : « J’aimerais des réponses mais je n’en trouve nulle part qui soient satisfaisantes. » Je n’aurai qu’une seule réponse satisfaisante pour l’instant : Yokho. C’est lui qui, jusqu’à présent, a fait le bilan le plus objectif et exhaustif sur la question du documentaire LRDP et des différentes questions qui se sont posées.
      Passons aux questions posées :

      1) Jean-Pierre Houdin. Si vous n’appelez pas ça une théorie novatrice, et si vous ne trouvez pas que le monde scientifique la relaie, c’est qu’il y a erreur. Quant à l’idée que les crédits ne sont alloués qu’à de petits pépères établis dans le milieu, c’est que vous ne fréquentez pas le monde scientifique pour dire ça.

      2) « Les égyptologues », cela n’existe pas. Sauf pour le film LRDP. Il y a « des » égyptologues, « certains » égyptologues,… Supposer que TOUS les égyptologues pensent et font la même chose serait une grossière erreur. Pour le reste, je vous renvoie une fois de plus à Houdin, ses théories et son travail en association avec Bob Brier.

      3) Hypothèse fantasmatique en l’état. Toute l’égyptologie ne saurait être remise en cause, vu que les preuves matérielles la justifient dans des proportions énormes. Bien sûr, il y a de nombreux points à expliquer, de nombreux sites encore à découvrir et des centaines de travaux à mener. De nombreuses découvertes en perspectives, des remises en causes historiques probables (j’entends géopolitiques, économiques, etc). L’archéologie est une science bien plus solide que ne l’est l’histoire. Du reste, s’il y a bien une chose que sait faire l’histoire (et à plus forte raison l’histoire antique, moyenâgeuse ou moderne plus que celle contemporaine), c’est se remettre en cause (je parle encore une fois de l’histoire en tant que domaine, pas des quelques petits gars bien assis dans leurs fauteuils et qui ne veulent pas bouger de leurs positions, on en trouve partout, et l’histoire ne fait pas exception, pas plus que les associations ésotériques vendant des théories farfelues sans vouloir démordre de rien – suivez mon regard –).

      4) Bien sûr que non. Le temps perdu serait immense si tout devait être vérifié de A à Z. Mais c’est un argument à la St Thomas… Voudriez-vous que l’on reconstruise les pyramides pour seulement prouver qu’elles ont été construites ? Ce serait déjà probablement impossible, aucun archéologue/ingénieur/architecte n’ayant aujourd’hui le savoir pour comprendre précisément comment se bâtit une pyramide, de la même façon qu’ils seraient incapables de bâtir une seconde Notre Dame. Et de la même façon qu’un égyptien antique serait incapable de penser un gratte-ciel… Sans parler des problèmes de main d’œuvre.

      5) Cf. ma réponse précédente.

      6) Le problème est le même avec les murs péruviens. Faute de pouvoir créer une norme standardisée avec les moyens de l’époque (comme nous avec nos briques), on empile de façon à ce que ça tienne malgré tout, en corrigeant au besoin ici ou là pour que cela fonctionne. Donnez à un gamin des pièces de Lego de tailles différentes et qui ne sont pas prévues pour une même construction, il sera quand même capable de faire une construction avec. La comparaison est un peu facile, mais l’idée est la même.

      7) Outils aussi rudimentaires, c’est vite dit… Les outils étaient-ils réellement plus évolués avant l’ère moderne et les débuts d’industrialisation du XVIIe siècle ? Et pourtant, quelle démesure dans les constructions en Asie, en Amérique, au Moyen Orient… et bien sûr en Europe, on l’oublie trop souvent (forcément, l’Europe, pour un Européen, ça manque trop souvent d’exotisme et de merveilleux).

      8) Conneries ?

      9) Il y a débat sur les poids… Quant aux déplacements des blocs, il y a un type qui a été évoqué à de nombreuses reprises (Blog de Nioutaik notamment) et dont je n’ai plus le nom, un Anglais je crois, qui s’amuse à déplacer tout seul des blocs de plusieurs tonnes. Ca enlève tout de suite beaucoup de magie et de démesure à ce genre d’activité, et ça reste pourtant sacrément impressionnant.

      10) Ahahahahahah ! La bonne blague ! « Pas de processus de perfectionnement » ??? « Chaque pyramide parfaite » !!!! Alors là, soit vous n’avez pas fait de recherches, soit vous avez foncé tête baissée de façon assez naïve. Désolé mais cette dernière question met à mal d’un seul coup tout le raisonnement et l’honnêteté de celui-ci… Le moindre documentaire sur LES pyramides (et pas seulement celles de Gizeh, surtout pas !), une simple recherche Wikipédia ou un détour par le site d’Irna (comme pour celui de Yokho, tapez le pseudo + pyramide sur Google, vous tomberez directement dessus) vous montrera votre erreur. Pour aboutir à la pseudo-perfection de Khéops, il a fallu des siècles de travail, de balbutiements, de ratés. Outre les pyramides à degrés qu’on connaît (Saqqarah notamment), il y a une pyramide courbe, des pyramides inachevées, etc, qui démontrent des ratés architecturaux, des essais abandonnés. La première pyramide était un raté, et la seconde aussi, et la suivante… Les pyramides ne se sont pas érigées en un jour, parfaites, bien au contraire.

      Bonnes recherches.

  33. Merci d’avoir pris la peine de répondre.
    Pour ma défense, sachez que mes questions ne sont pas orientées dans le sens où elles ne sont pas des points de vue déguisés.
    Pour moi, la pyramide à paliers de Saqqarah n’est pas un ersatz de pyramide. Pas pour rien qu’Imhotep a marqué son temps et le nôtre. C’est une oeuvre parfaite en soi… mais il est vrai que les pyramides courbes sont des travaux bâclés.
    Je ne sais pas tout sur le sujet, comme plein de monde. L’erreur est d’estimer qu’une question ne vaut la peine qu’après de longues études sur un sujet. On ne peut malheureusement pas se documenter de manière exhaustive sur tout, cela n’empêche pas de vouloir avoir une culture générale qui soit digne.
    Cela dit, ne pas savoir doit s’accompagner d’une certaine dose d’humilité.
    Pour ma défense, avant de regarder ce docu-fiction, j’ai regardé une dizaine de docus très sérieux brassant de l’ancienne Egypte à celle des Ptolémée et les questions que je vous aie posées me sont venues bien avant de voir LRDP.
    Ce sont des questions inévitables pour Mr tout-le-monde et LRDP s’en fait écho de manière très opportuniste sauf que, mine de rien, ils vous baladent vers des conclusions complètement loufoques.
    Merci pour vos réponses, j’en sais maintenant un peu plus.

    • Merci pour ce second passage, et je vous cite sur deux points que je rejoins totalement :
      – On ne peut malheureusement pas se documenter de manière exhaustive sur tout, cela n’empêche pas de vouloir avoir une culture générale qui soit digne.
      – LRDP s’en fait écho de manière très opportuniste sauf que, mine de rien, ils vous baladent vers des conclusions complètement loufoques.

      Pour le reste, je vous renvoie une dernière fois vers les réflexions de Yokho et Irna. Le premier pour son boulot mettant à plat une foule d’éléments de la façon la plus objective possible et mettant à mal de façon parfaitement posée (et pas avec l’ironie grinçante que je balance ici ou là dans mes articles, ou les sarcasmes un brin acides – mais tellement justifiés à mon sens – de CerberusXt sur le site Nioutaik) de nombreux arguments de LRDP. Il a fait un travail de longue haleine, et plus que bien foutu.
      Irna, quant à elle, propose au sujet des pyramides de Bosnie, et ici ou là au sujet d’autres pyramides (dont celles de LRDP et les théories fumeuses qui les accompagnent) des réflexions touche-à-tout, croisant histoire, politique, archéologie, travail d’archives, etc, pour de nombreux articles qui fourmillent de références et apprennent énormément, non seulement sur ces différents sites et la façon dont ils sont étudiés à tort (pour la Bosnie) ou à raison (Egypte) mais surtout par qui, comment et pourquoi, et quels sont les enjeux de tous ces groupuscules ésotériques/complotistes/new-age/pseudo-scientifiques.
      Leur travail respectif est largement supérieur à celui que je propose à travers ces quelques articles et mérite largement de s’y attarder.

  34. C’est prévu, je vais lire tout ça, juste pas cette nuit 😉
    Merci!

  35. Bonjour à tous,
    je tiens tout d’abord à préciser que je suis un novice en la matière mais je tente de rester le plus objectif possible (l’objectivité totale n’étant pas à mon sens possible aux vues des différences de cultures et de nos différents parcours qui mènent à différentes interprétations de ceci ou cela). J’ai 20 ans, je n’étudie pas l’histoire et n’y connait pas grand chose mais j’ai le mérite de m’y intéresser. J’ai commencé à m’y intéresser réellement à partir de ce fameux LRDP (conseillé par un ami) qui aux premiers abords m’a laissé je l’avoue bouche bée. Mais dans ma quête d’objectivité j’ai tenté d’en lire les critiques (plus ou moins bonnes vous me l’accorderez). J’ai donc pu comprendre pas mal de choses concernant les problèmes que soulèvent ce documentaire (choix des unités, on fait dire ce que l’on veut aux chiffres …) Certes il y a des choses à prendre, d’autres à laisser. Peut être que ce film est « mal intentionné », qu’il cherche à attirer les crédules ou autres mais je trouve que les critiques n’expliquent pas tous les points concernés par le film. Plusieurs points m’ont interpellés. Tout d’abord l’alignement des sites qui ne me semble pas assez critiqué ou alors je n’ai pas compris tous les éléments. Aussi, je le répète encore une fois je n’y connais rien, une certaine statue retrouvée au Mexique ressemble à mon sens à un asiatique, pourquoi ? (Certes je manque de connaissances et de références mais c’est pour cela que je viens à vous, car il y a des pro et contre LRDP mais surtout des personnes très expertes sur ces sujets). Aussi, pourquoi les noms des sites signifient grossomodo la même choses (le nombril du monde), chose qui j’en conviens pourrait s’expliquer par l’égocentrisme humain d’une manière générale (mais y’a t-il une vraie explication?). Ce qui m’amène à tenter une comparaison :
    – Peut-on comparer ces différents sites avec celui découvert en Turquie, celui de Gobekli tepe (signifiant aussi le nombril du monde dans la langue) qui daterait de -11000 avant notre ère sur lequel je ne trouve pas de critique. Pour ce qu’il en est des théories fascistes ou antisémitistes, je m’en fou littéralemement, je ne connais pas le sujet, je n’ai pas envie de le traiter et c’est surement pas le point le plus important. Je suis juste quelqu’un en quête de savoir, et je ne me range d’aucun coté je veux juste comprendre un peu plus notre passé afin de me forger ma propre opinion.
    Aussi, j’ai quelques questions qui vous paraitrons peut être simple mais que je pose quand même:
    – Durant le périple qui amena les pascuans sur l’ile de Paques, même si on fait du stock, qu’on t-il bu durant ce périple si long ?
    – Peut-on faire un rapport de près ou de loin avec le Pot-au-noir pour expliquer le trajet Amérique du sud – Afrique ?

    Je vous remercie de m’avoir lu et vous prie également de m’excuser pour les éventuelles fautes d’auretograffe 😉

    • « Le nombril du monde » : le nombril est symbole de centre et de naissance. Il n’y a pas à chercher au-delà.
      Pourquoi les résurrections ont lieu au bout de 3 jours ? Parce qu’au-delà, un corps entre en putréfaction.
      Peu importe la mythologie, la culture, la nation : il y a des constantes humaines…

      « je veux juste comprendre un peu plus notre passé afin de me forger ma propre opinion. »
      Le problème, c’est que dans le cas d’un pseudo-documentaire, et à plus forte raison dès qu’il est question de bouleversement, de nouveauté totale, etc, il y a un problème majeur : les sources et les enjeux. Et dans ce cas précis, ce n’est pas anodin.

      L’alignement des sites…
      Euh…
      Il y a des sites partout sur terre. On peut pondre n’importe quel alignement avec. Surtout si, comme c’est le cas avec LRDP, on n’en a rien à foutre des variantes d’espace-temps. Si je compare Mexico et Gizeh sous prétexte que j’y trouve des pyramides, c’est mignon comme tout. Manque de bol, les pyramides de l’un datent de -2500, les autre de 1350 environ.
      Même topo entre Gizeh, Angkor, l’île de Pâques et j’en passe. Sans compter que la bande d’alignement fait plusieurs dizaines (centaines ?) de kilomètres d’épaisseur. Niveau précision, c’est fort… très fort (ahem ahem).

      « le Pot-au-noir pour expliquer le trajet Amérique du sud – Afrique »
      Kesako ?

  36. Tout d’abord merci pour cette réponse,
    Je ne dit pas que ce film (LRDP) est une base fiable, loin de là, je dis juste qu’il m’a permis de m’intéresser au sujet ce qui en soi n’est pas une mauvaise chose. Pour revenir sur le pot-au-noir, j’ai parlé beaucoup trop rapidement et cela n’a en effet aucune cohérence. (je pensais que c’était une bande allant de l’Amérique du sud à l’Afrique ou le vent était neutre, ce qui est faux). Ensuite j’admet que la bande choisi sur une centaine de kilomètres pour l’alignement des sites est assez hasardeuse. Aussi, quant à la statue d’un « asiatique » découvert au « Mexique » j’avait encore une fois mal lu dans LRDP, il est seulement exposé au Mexique (découverte à Uxpanapa au Mexique donc ça va 🙂 une explication? ). Ensuite pour ce qu’il est des variantes d’espace-temps, je ne pense pas forcément que se « doc » s’en foute puisque si j’ai bien compris, on pense que ces sites dates plus ou moins de la même époque. Aussi je voudrais replacer ma position, je ne souhaite absolument pas critiquer les personnes qui ont consacrés leur vie aux études des pyramides ou aux autres sites et qui ont considérablement fait avancer la recherche sur ces domaines (quoiqu’il en dise, Mr Grimault s’est forcément appuyer sur ces travaux ce qui n’est à mon sens pas logique de dénigrer mais ou il devrait au contraire le souligner pour appuyer son argumentation et la rendre plus légitime). En outre, pour continuer dans ce raisonnement, en effet on peut faire dire ce qu’on veut aux chiffres. J’ai pris comme exemple la date de création de cette 4e partie de l’article (le 14 mars ce qui est entre autre ma date de naissance). Si je date en anglais (mois avant les jours) j’obtiens donc 03/14 -> 3,14 = pi (Wahou). Tous le monde le sait, on peut faire dire ce qu’on veut aux chiffres et pas besoin d’être expert en la matière pour le savoir c’est pourquoi je ne considère pas les données chiffrées dans LRDP comme incontestables d’autant plus que c’est différent si l’on compte en pied ou en mètre (pourquoi plus l’un que l’autre ?). Cependant, il y a toujours quelques détails qui me chagrinent notamment au niveau de la correspondance entre le sites et notamment au niveau du style des gravures et plus particulièrement au niveau des mains mais aussi au niveau de l’écriture (cf correspondance Iles de Paques et Mohenjo daro).
    Sur ce je vais me coucher j’ai assez lu pour ce soir ou ce matin, je ne sais plus ou j’en suis.
    Encore une fois merci de me lire et de m’apporter des réponses.
    PS : on retrouve pi de manière plus flagrante dans le carbone 14 (C14) 🙂

    • « Quant à la statue d’un « asiatique » découvert au « Mexique » j’avait encore une fois mal lu dans LRDP, il est seulement exposé au Mexique (découverte à Uxpanapa au Mexique donc ça va 🙂 une explication? ). »
      On parle de quoi là au juste ? De quelle statue, de quel élément ?

      « Ensuite pour ce qu’il est des variantes d’espace-temps, je ne pense pas forcément que se « doc » s’en foute puisque si j’ai bien compris, on pense que ces sites dates plus ou moins de la même époque. »
      J’ai déjà répondu dans mon message précédent : « Si je compare Mexico et Gizeh sous prétexte que j’y trouve des pyramides, c’est mignon comme tout. Manque de bol, les pyramides de l’un datent de -2500, les autre de 1350 environ. Même topo entre Gizeh, Angkor, l’île de Pâques et j’en passe. »

      « quoiqu’il en dise, Mr Grimault s’est forcément appuyer sur ces travaux ce qui n’est à mon sens pas logique de dénigrer mais ou il devrait au contraire le souligner pour appuyer son argumentation et la rendre plus légitime »
      Voir le site de Irna pour ce qui est des sources foireuses des GriPoo.

      « Cependant, il y a toujours quelques détails qui me chagrinent notamment au niveau de la correspondance entre le sites et notamment au niveau du style des gravures et plus particulièrement au niveau des mains mais aussi au niveau de l’écriture (cf correspondance Iles de Paques et Mohenjo daro). »
      Merci de détailler.
      Pour le reste, fumisterie.
      Un être humain qui dessine un être humain en insistant sur la tête, les bras ou je ne sais quelle partie du corps, je ne vois pas ce que ça a d’exceptionnel.

      • Je vois que Grimault s’est offert un nouveau cybershiller, avec ses étrennes… L’Empire en déroute contre-attaque, attention les arpions.

        Que de saut du coq à l’âne, dans toutes ces interventions plus débiles les unes que les autres… Et que de patience de ta part, Zegatt.

  37. « Que des sauts du coq à l’ane », forcément puisque comme je l’ai dit je n’y connais rien je me renseigne tout simplement. De la à parler de cybershiller je trouve ça un peu fort de café sur le coup mais bon passons … Je n’ai aucune sortes de contact de près ou de loin avec ces gens, ce post est le premier que je fais sur un forum concernant ce sujet. Quant à la patience de Zegatt j’admet qu’il en a beaucoup, et c’est tout à son honneur et contrairement à toi, même sans me connaître il n’a pas chercher à me démonter dès mon premier message. Et si j’étais tel que tu le prétends crois tu vraiment que je serais venu chercher des info, des renseignements ici ? Il aurait surement été plus logique d’aller vers cette personne et dans ce cas j’aurais eu un avis unilatéral ce dont je ne veux justement pas. Zegatt a répondu à mes questions de manière convaincante à mon sens et la preuve en est que désormais seul des détails me chagrinnent. Ensuite tu parles d’interventions plus « débiles » les unes que les autres. A ceci je répondrai qu’en m’insultant tu ne vaux pas forcément mieux que celui que vous qualifiez « d’agressif ». Encore une fois merci à Zegatt pour sa patience. Bref, Zegatt excuse moi pour le manque de précision pour la statue. Il s’agit de la statue du « lutteur ».
    Vous savez au risque de déplaire à quelqu’un qui croit que tout est complot ou je ne sais quoi, je pense au contraire que LRDP peut être dangereux car si je n’avais pas chercher de critique ou de remise en cause et bu ses paroles, je ne sais pas ou cela m’aurait mené car après avoir vu pour la première fois ce film comme je l’ai dit, j’étais sur le « cul » (je n’ai certainement pas votre âge, votre expérience et donc l’oeil adéquat pour déceler les point litigieux d’un sujet tel que celui ci mais vous oui et c’est ce précisément pourquoi je suis venu à vous).
    Je reviens juste sur les variantes espaces-temps. Tu n’a pas compris ce que je voulais dire. Je ne dis pas qu’il a raison, mais si on se replace selon son point de vue (qu’ils datent de la même époque), lui ne pense certainement pas créer de variantes espace-temps. Je voulais juste préciser la nuance.
    Je pense que je vais arrêter de m’intéresser au sujet car il y a des enjeux plus forts que ceux que j’imaginais et je ne veux pas rentrer là dedans. Pour argumenter il suffit de voir le type de réponse que je peux recevoir dès mon deuxième message. Je dois avouer que je ne savais pas ce que signifiait cybershill j’ai donc chercher : Shill : « Un compère, également appelée plante ou un faire-valoir, est une personne qui aide publiquement une personne ou une organisation sans révéler qu’ils ont une relation étroite avec la personne ou de l’organisation. » (Wikipédia) Personnellement je trouve qu’on frôle ici la paranoïa et c’est triste de penser que le monde est un énorme complot contre je ne sais quoi ou qui.
    Je me suis éloigner du sujet mais je voulais répondre à ce message. Zegatt merci de m’avoir aidé dans ma réflexion aussi « débile » qu’elle puisse l’être. Je pense que je vais me contenter de mon petit détecteur de métaux et de ma campagne franc comtoise pour chercher des morceaux d’histoires :p

    • Blablabla… « Nan mais je fais que poser des questions, moi »…

      On les a lu 20 fois, les objections des conna… des cocos de ton espèce ; les commentaires ici, chez Irna, chez Yokho, chez Cerberus, et j’en passe, vu la quantités de sites, de blogs, de forum qui se sont attelés au debunking de ce documentaire pourri et dangereux.

      J’ai eu exactement la même réaction que toi, à premier visionnage du documentaire, j’ai été stupéfaite, même si j’avais déjà quelques objections en tête : le film est conçu pour convaincre. Tu crois quoi, que l’expérience vaccine contre la manipulation ? Pourquoi crois-tu que les meilleures victimes d’arnaques sont les petits vieux, franchement ?

      Et puis j’ai lire les articles et les commentaires chez les gens que j’ai cité, j’ai revu le documentaire, j’ai formulé mes propres objections avant de me lancer dans le débat et de faire chier tout le monde avec des questions qui ont déjà été répondu mille fois.

      Si t’as une bouche pour poser des questions, tu as des yeux pour lire les réponses qui ont déjà été apportées. Le fait que tu aies besoin d’attirer l’attention sur ton cas personnel avec ta recherche de réponses personnalisées à ce que tu penses être des questions pertinentes (alors qu’elles ont été posées 20, 30 40 50 1000 fois) ne change pas le fait que les réponses ont déjà été apportées…

      Tout ce que tu as évoqué dans tes précédents commentaires c’est des saut du coq à l’âne, effectivement, genre : « et quid de la statue au musée de sa mère en slip ? » > tu veux bien me dire quel rapport il y a entre une statue photographiée dans un musée mexicain et la pseudo révélation des pyramides façon Grimault ?! AUCUN ! Mais ça te permet de formuler une objection et d’entretenir un débat déjà usé jusqu’à la corde…

      Tu ne veux pas te faire insulter quand tu poses des commentaires, coco ?!

      CTRL + F, bordel, c’est pas compliqué !

  38. Ce ne sont pas des objections mais des interrogations, je ne demande qu’a ce qu’on me démontre la vérité « ce que Zegatt a bien fait soit dit en pensant ». Quant aux questions posé 20 ou 1000 fois, peut être, j’ai pas tout lu, loin de là et je ne les ai pas vu du coup (je vais encore me repeter mais je n’y connais rien). Documentaire pourri et dangereux, je suis assez d’accord avec toi la dessus mais du coup c’est pas à moi qu’il faut s’en prendre. Quant à la statue, oui il n’y a aucun rapport, c’était juste une question anodine … J’ai trouvé ce blog bien foutu et c’est pour ça que j’ai voulu posé mes questions ici mais ça aurait pu être sur un autre, peu importe. CTRL F je ne sais même pas ce que c’est pour être honnête (je suis une bille en informatique.) Si j’ai posé des questions qui ont trouvé une explication mille fois je m’en excuse mais ce n’est pas une raison pour être agressif avec moi (non je suis pas caliméro ^^) Enfin Bref, merci d’avoir répondu à mes questions et je vous souhaite à tous une bonne continuation dans vos vies.
    Sportivement
    (oui j’étudie le sport et non pas l’histoire ou la science, je trouve que ce sont des sujets passionnants où je ne suis malheureusement pas très bon comme on me l’aura bien fait remarquer)

  39. tape ctrl + F dans google (ou n’importe quel autre moteur de recherche), tu vas voir, c’est magique : la réponse va tout à coup t’apparaître avec une clareté… Extraordinaire.

    Etre une bille en informatique ne justifie ABSOLUMENT PAS et en aucune façon le fait d’être un « gros » assisté de flemmardasse qui a besoin qu’on lui fournisse constamment des réponses sur claquement de doigt, juste parce qu’il existe, et nonobstant le fait que les réponses à ses questions ont été répétées 1000 à 2000 fois (non ce n’est pas exagéré ; concernant LRDP on en est à ces chiffres en matière réquépépétation depuis le bédut) .

    La révelation des pyramides a du succès précisément parce qu’elle fournit des réponses (biaisées) à des questions (tout aussi biaisées : il suffit de lire un peu de matériel sur l’Egypte Antique, les civilisations du bassin méditerranéen, ou les peuples précolombiens) (et pas besoin de gros bouquins abscons, hein… Une encyclopédie de base suffit déjà flanquer par terre toutes les hypothèses farfelues émises par cet abruti de Grimault) à des gens qui comme toi ont grââââââve la flemme et semblent incapables d’utiliser des outils qu’ils sont sensés avoir pourtant découvert au cours de scolarité, comme… Mmmmh… Attention, révélation… LES LIVRES.

    Si tu continues à espérer qu’on te prémâche le travail en répondant à tes questions, alors que je le répète les réponses ont déjà été fournies et alors qu’avec la fonction recherche de ton navigateur tu trouverais déjà ce que tu cherches dans les milliers de commentaires antérieur à ton intervention passionnante, tu ne te ferais pas maltraité de la sorte.

    Ah oui, pour ta gouverne, « question » et « interrogation » sont synonymes, dans la langue française. Je n’ai jamais écrit que tu avais fait des objections, mais bien des questions…

    Continue à bien faire l’âne… Mais arrête si tu commences à braire, histoire de ne pas nous casser les oreilles avec tes jérémiades de pantin ridicule.

    (Je m’étonne d’ailleurs que tu sois capable d’aller chercher la définition de cybershiller, mais que tu baisses les bras devant ctrl +F… Quel dommaââââge, si près du but.)

    • Figure toi que j’ai essayé le ctrl f mais pas sur internet, au temps pour moi … Quant au fait qu’être une bille en informatique ne justifie pas ma flemmardise, je te demanderai juste si quand tu vas voir ton avocat, ton banquier ou autre et que tu lui poses une question dont tu ne connais pas la réponse et qui tu souhaites y avoir des précisions, va t-il t’envoyer chier comme tu l’as fait pour moi ? Certes ce n’est peut être pas ton métier mais cela résume assez bien la chose, expert que tu es dans ton domaine, des questions simple comme bonjour pour toi paraitrons difficile pour des novices (tel est mon cas) et inversement quand tu te retrouveras dans cette position sur un domaine que tu ne maitrises pas mais de la à insulter les gens qui s’y intéresse il y a pour moi un fossé. Les experts ou professionnels sont fait pour te faciliter la tache sur les domaines que tu ne maitrises pas. Tu vas le retrouver tous les jours dans la vie commune et c’est pourtant une notion simple. Tu as fait preuve de mépris envers moi et tu t’es positionné au dessus de moi (certes tu l’es dans ce domaine) mais ce n’est pas une raison d’insulter les gens, si tu avais eu besoin de renseignements sur « comment organiser un événement sportif » j’aurais personnellement essayer de t’aider (je ne me prétend pas naturellement bon ou quoique ce soit) mais c’est simplement un signe d’une certaine socialisation. Comment appelle t-on ça en science de l’éducation, l’outrecuidance. Quant à manquer de références littéraires, as tu lu la revue technique de ta voiture avant de l’amener au garage ?
      Pour l’heure nous sommes juste en train de pourrir ce blog de mauvais commentaire qui ne font pas avancer le débat.
      Bien à toi

      • « je te demanderai juste si quand tu vas voir ton avocat, ton banquier ou autre et que tu lui poses une question dont tu ne connais pas la réponse et qui tu souhaites y avoir des précisions, va t-il t’envoyer chier comme tu l’as fait pour moi ? »

        >>>> TU LES PAYES, donc ils ne t’envoient pas chier : l’argent confère toutes les politesses et toutes les hypocrisies. Demande leur des conseils gratos, si tu veux le voir t’envoyer chier, chou.

        Si tu veux pas que je t’envoie chier, PAYE ! Mouhahahahahaha !!!

        « Tu as fait preuve de mépris envers moi et tu t’es positionné au dessus de moi (certes tu l’es dans ce domaine) mais ce n’est pas une raison d’insulter les gens »

        Tu l’as conçu comme une forme de mépris, mais c’est plus une tape derrière la nuque ; les gens que je méprise, je les ignore : je n’aurais certainement pas pris la peine de te répondre.

        Si tu as l’impression que je me suis d’emblée positionnée au-dessus de toi, c’est que tu as besoin d’apprendre à avoir moins de mépris pour toi-même : la position dans laquelle tu te sens n’a rien à voir avec l’endroit où je te situe. Pour moi tu es quelqu’un qui déblatère dans le vide : y a pas de dessous et de dessus, dans le vide.

        Quant aux insultes, je pense que le gros pb du débat, c’est l’usure : tu es le ennième (millième, dixmillième ?) trou de balle (pense au golf, té, pour changer de la scatologie grimaultologique) qui vient « poser des questions » sur un sujet où le tour de la question à largement été fait depuis plus de six mois. Assume le fait d’être chiant avec tes questions, au lieu de chouiner que je suis méchante avec toi.

        « si tu avais eu besoin de renseignements sur « comment organiser un événement sportif » j’aurais personnellement essayer de t’aider (je ne me prétend pas naturellement bon ou quoique ce soit) mais c’est simplement un signe d’une certaine socialisation. »

        Si j’ai besoin de tels renseignements, je doute fort que tu acceptes de passer les neuf prochains mois à répondre à 10 000 personnes comme moi aux mêmes questions, avec l’impatience usuelle des gens (« ouais machin, tu ne réponds pas assez vite, ça veut dire que tu sais pas faire ») sans compter les insultes (« hahahaha ! C’est pas comme ça que ça s’organise, un évènement sportif, çonnard ! Ma cousine elle en a fait plein, elle s’y est jamais pris comme ça ; ça prouve bien que tu y connais rien ! »), et les chouineurs dans ton genre (« Je ne fais que poser des questions, voyons ! Inutile de m’envoyer paître de la sorte, proutproutprout ») et les « spécialistes » payés par la ligue des sportifs de Vannes pour empêcher les gens comme toi de donner des conseils GRATOS sur le sujet, parce que ça leur fait concurrence dans leur bizness…

        « mais c’est simplement un signe d’une certaine socialisation »

        PAS DU TOUT. C’est signe d’une certaine PATIENCE, la socialisation n’a absolument rien à voir là-dedans.

        « Comment appelle t-on ça en science de l’éducation, l’outrecuidance. »

        C’est à ce genre de remarque qu’on voit bien que tu es un futur prof de sport. Outrecuidance est un trop grand mot pour ta trop petite bouche, et visiblement tu as oublié de vérifier son sens dans un dictionnaire… Va, va te cultiver, avant de venir nous casser les bonbons avec des statues mexicaines chinoises de penseur.

        « Quant à manquer de références littéraires, as tu lu la revue technique de ta voiture avant de l’amener au garage ? »

        Alors là, tu es super mal tombé, parce que j’ai une vieille voiture suffisamment vieille et avec assez peu d’électronique pour que je gère les pannes les plus simples moi-même. J’ai un bouquin épais comme un bottin la concernant, que je feuillette quand je sens un truc qui cloche, et je diagnostique moi-même ses pannes AVANT de l’emmener chez un garagiste… Du coup ça me permet de contrôler ce que le garagiste fout d’ailleurs… Tu vois, dans la vie pour ne pas être arnaqué, que ce soit par un garagiste, un médecin, un avocat, un « informateur » sur les pyramides, c’est très simple… Il suffit de LIRE. Et Gutenberg a inventé l’imprimerie dans ce but, d’ailleurs, pour que tout le monde puisse lire la Bible et ne plus laisser les prêtres catholiques l’interpréter à leur sauce pour régner sur nos âmes effrayées…

        « Pour l’heure nous sommes juste en train de pourrir ce blog de mauvais commentaire qui ne font pas avancer le débat. »

        Correction : TU pourris ce blog avec tes questions à la con, parce que tu as la flemme de lire les réponses à tes questions dans les commentaires précédents ou les commentaires d’autres sources. Moi je fais que te rappeler que TU le pourris, chou.

        Ça y est ? Ça commence à rentrer, le cyberchoulère qui « éduque » des gamins en leur faisant faire des pompes ?

      • Je rebondis sur une seule phrase de ce commentaire :
        « Les experts ou professionnels sont fait pour te faciliter la tache sur les domaines que tu ne maitrises pas. »

        C’est très précisément ce qui manque à LRDP. Il n’y a AUCUN expert interviewé en continu plus de quelques dizaines de secondes. Tout est coupé et 90% du raisonnement est à l’origine de la voix off.
        C’est la définition pure et simple de la manipulation.

        Au risque de me répéter, il y a un docu qui traîne sur Youtube, sur les théories concernant Khéops par un certain Jean-Pierre Houdin (architecte, et non archéologue ou historien).
        Sa démarche y est expliqué, ses sources et son raisonnement. Ca c’est un documentaire objectif (un documentaire ne l’est vraiment jamais disait Truffaut, mais tout de même, dans la catégorie pyramides égyptiennes, on fait le grand écart entre ça et LRDP), avec une théorie expliquée, un raisonnement installé, et pas une succession massive de n’importe quoi décousu comme LRDP.
        Cela ne veut pas dire que Houdin a raison, puisque son hypothèse, et il est le premier à le revendiquer, demande à être vérifiée.
        … à l’inverse des GriPoo derrière LRDP qui affirment auprès de tous leurs groopies que, eux, savent la vérité et ne parlent pas d’hypothèses mais de faits, ce qui est la dernière des conneries. Ils ne sont que deux hurluberlus dans la continuité de toute une bande de fêlés et de conspirationnistes du dimanche, ne sont pas foutus d’avoir le moindre semi-diplôme concernant l’histoire/l’architecture/etc et forment des théories fumeuses au possible.
        Au final, l’un finit par parler d’alchimie comme il parle de pyramides, en saupoudrant allègrement d’extra-terrestres le tout, et l’autre pond un film à peine digne de la daube de « Que sait-on vraiment de la réalité !? ».

      • Je suis tout à fait d’accord avec toi Zegatt et c’est dans ce but bien précis que je suis tombé sur ton blog, pour vérifier les soi disant « faits » des « experts » de LRDP. Maintenant que je sais quoi en penser je voulais en profiter pour poser quelques questions anodines qui me trottaient dans la tête à ce moment là (à chaud avant que je les oublie), ce qui n’a pas plu à certains. Petit interlude pour répondre à lunedemaldaumon : « tu vois j’ai fais exprès de ne pas préciser que ces experts étaient payés » ça me donne une idée de ta personne. Quant au futur prof de sport, dommage loupé c’est pas du tout mon projet mais étude de sport = prof de sport. Forcément … ça parait très logique. Et éduquer des gosses en leur faisant faire des pompes, oui pourquoi pas si tu le dis, t’as surement raison. » Bref Zegatt, j’ai désormais bien compris les enjeux que contenait LRDP et comment il a été construit. Merci d’avoir mis à disposition ce blog « je suppose que tu n’as pas été payé pour le faire », qui m’a permis de mieux comprendre ce « film documentaire », et j’espère que les gens liront ce blog avant de se rallier à la « cause » de LRDP.
        Encore une fois merci de m’avoir répondu et de m’avoir consacré du temps. Et pour lunedemaldaumon : « t’as passé bien plus de temps à essayer de me bouffer avec ta foutue rhétorique que je maîtrise certes moins bien que toi, mais si tu t’étais contenté de ne pas répondre, tu n’aurais pas perdu autant de temps, si ces questions te gonfle comme tu dis ».
        Bien à vous

  40. C’est ça, Alex…

    A dans quinze jours, sous une nouvelle IP et une nouvelle identité, pour la suite des questions trop trop essentielles à propos de la Révelation de la Pyramidiotie !

    Et dans six mois, on y sera encore !!!

    YEAH, 2014 s’annonce FORT !!!!

  41. (il le sait, que les guillemet servent à citer quelqu’un et pas à quoter ses propres réponses, le proprof de sposport ?)

  42. Bon écoute, moi contrairement à certains je n’ai rien à caché, go facebook : tape Alex Barelle, c’est moi. Je vois pas l’intérêt de me cacher sous une fausse identité étant donné que je viens la première fois sous ma vraie identité, je suis à des années lumières de trainer dans complot ou quoique ce soit. Après si tu veux te mettre ça en tête y’a pas de problème, je continuerai à vivre avec c’est pas grave. Mais bordel arrête d’être parano à ce point, tous le monde ne complote pas contre tous le monde ou alors j’ai rien compris à la vie (ce qui est possible également). Moi au jour d’aujourd’hui Zegatt a répondu à mes questions point final. Je vois pas pourquoi je reviendrais sur le sujet… Et quand aux guillemets, je les emploient mal et alors ? t’as tout de même réussi à me comprendre et je pense ne pas faire trop de faute d’orthographe ce qui est aujourd’hui assez rare malheureusement, alors tu sais tes guillemets, je m’en tape un peu.
    Cordialement

    • Parano ?!

      Moi ?!

      HOOOOOOOO….

      (LOL)

      (A LOT)

      MES guillemets, MES guillemets… C’est quand même vite dit, vu que c’est toi qui les emploies…

      Donc je résume : la rhétorique tu abhorres, la ponction, tu en fais fi… Et la grammaire (entre autre l’utilisation abusif de possessif), tu chies dessus…

      Et ça va éduquer des gamins, ça ?

      Sans blague…

      ^^

      Heureusement que t’as pris option sport, hein le poseur de questions…

      PS : un profil facebook, je t’en chie un tous les matins, chou. C’est fabuleux quand même à quel point FB a révolutionné les mœurs de notre temps… T’as un profil, hop ! Tu existes… Ah la la… Les cybershillers, c’est plus ce que c’était.

      • Les deux derniers commentaires (Alex et Lunedemaledaumon) ont été supprimés.
        Il y a des limites à l’étalage de vie privée et au trolling, quand ni l’un ni l’autre ne servent à quoi que ce soit par rapport à l’article ou bien dans l’apport d’information.
        Merci.

  43. (et en même temps, vu qu’il les recrutent en quatrième année d’IUFM, le Grimault… Normal que la marchandise soit abîmée)

  44. Autre révélation
    Technique de manipulation des pierres de Khéops.
    Voir démonstration sur le journal internet gillespyramidekheops (20 lettres attachées ou http://theseinedite)
    animation en flash sur le lien

  45. Messieurs vos considérations mathématiques sont certainement très pertinentes mais pour un malheureux technicien comme moi Adam (puant de suffisance) et Andreu-lanoë sont extraordinairement gonflés de prétention en refusant de chercher comment on a pu CONCRETEMENT fabriquer les objets ou tailler, déplacer et positionner/ajuster les pierres. Leurs explications sont ridicules et je suis très très gentil. seuls des personnes qui n’ont jamais travaillé de leurs mains peuvent dire de telles sottises. Ce n’est pas sur un bout de papier qu’on déplace 5, 10 ou 30 tonnes. Il faut le faire et après seulement le papier sera validé. Avoir un beau diplôme ne suffit pas.

  46. « … et je suis très très gentil »

    Ça veut dire que tu suces et que tu avales, ça, que tu es très très gentil, d’après la fameuse blague…

    Du coup, tu devrais apprendre à ne pas parler la bouche pleine.

  47. Bonjour
    Je conseille de toujours tenir compte de deux aspects dans l’évaluation d’une théorie de ce genre:
    1 L’attachement des défenseurs à leur conclusion: un raisonnement scientifique doit induire une remise en cause permanente et donc une forme d’indifférence à l’altération de ses propres conclusions. On voit ici que certaines personnes sont plus attachées à leur conclusion plutôt qu’à la rigueur de le démonstration.
    2 La stabilité d’une explication soumise à des faits nouveaux et complémentaires: la théorie accepte elle d’intégrer des faits supplémentaires établis ? Sans quoi effectivement il est toujours possible de bâtir un système d’éléments qui ressemblent à s’y méprendre à une explication.

    ENFIN: aimez vous les uns les autres !!!;-)

  48. Bon, je ne suis ni scientifique, ni candide, le film est très bien fait. Je ne saurais dire ce qui m’a amené sur votre blog, quelques incohérences peut être, ou bien le ton assez péremptoire du propos… Cela dit, une « théorie » faisant le lien entre toutes les énigmes de notre planète, c’est inédit. Après tout, qu’importe les tenants et aboutissants, c’est une belle histoire, avec un joli verni scientifique. A la lecture de vos articles, je comprends le besoin des humains de croire en quelque chose qui les dépasse, loin de toute polémique (victor). Bien sur, les motivations des auteurs sont peut être très prosaïques, ou sectaires, néanmoins il y a là matière à recherches et réflexions.
    De plus, devant la masse énorme d’informations disponibles sur internet, on se doit de rester vigilants, et de faire appel à son propre discernement.

    • « Cela dit, une « théorie » faisant le lien entre toutes les énigmes de notre planète, c’est inédit. »
      Les Grecs, les Egyptiens ou encore les Indiens le faisaient déjà, avec les énigmes de leur temps… Inédit, oui, à 45 siècles près…

      « avec un joli verni scientifique »
      Je vois bien le verni, oui. L’aspect scientifique, je le cherche toujours, sans succès.

  49. Depuis que je me suis hasardé sur la Toile ‘civile’, en délaissant le Net professionnel, je retrouve fréquemment le terme ‘troll’ ? Que Jacques Grimault calligraphie étonnement avec une majuscule. Associé fréquemment au terme « zozo » (oiseau ?). Dans le contexte des commentaires, il semble que ce soit un emm.. ! Ce ‘Troll’ avec T permet d’identifier JG lorsqu’il commente sous un faux-nez.

    Mais le troll n’est qu’un petit personnage de la mythologie scandinave , associé aux Jötuns, les « Géants ». Rien de néfaste pour les humains ! On en retrouve l’équivalent dans le folklore celte et viking.

    Cependant, la culture populaire (et peu instruite) de notre époque en fait un géant (?) naïf et malfaisant.

    Le petit bout de bakélite, ci-après, me fut offert par le directeur du Laboratoire Interprofessionnel LAITier (LABILAIT, une structure de la Chambre Régionale d’Agriculture de Haute-Normandie. Cela se passait il y a … très longtemps.

    Sur le minuscule rouleau de papier, fiché dans son crâne, est écrit :

    « si tu es triste, souffle sur moi, et le chagrin s’en ira » signé : ton ami le troll.

  50. « Quand on est con, on est con. » – G. Brassens

    C’est un peu désolant tout ce cirque. Plutôt que d’aller en Égypte faire les calculs vous-mêmes, vous donnez raison à JG car vous êtes dans la croyance absolue de votre vision du monde (évolutive).

    Pondre 4 papiers pour défendre vos illusions, c’est bien chouette, mais dans la prose on sent l’esprit d’un enfant dans lequel c’est tout son monde qui s’écroule. Remettre en questions « vos » croyances n’est pas acceptable.

    D’ailleurs, on ne comprend pas trop le but de votre analyse, c’est de dire (ou renforcer) que des égyptiens avec des outils rudimentaires ont bâti une des plus grandes merveilles d’architecture au monde?

    Il semble au final que c’est vous qui nagez dans le délire le plus débile mon cher.

  51. Hello, j’ai regardé vôtre avis qui est du moins le plus négatif sur cela, toutefois je ne pense pas comme vous car la seule chose dont vous êtes capable, c’est d’imaginé seulement des calculs qui peut nous donner le nombre d’or ou PI et un tas d’autres…. Par des méthodes grotesque… A la fin tout le monde peut le faire… 2.61803398875-1=1.61803398875
    Oh oups comme par enchantement j’ai réussi à le trouver 🙂
    Soyez honnête pour la formule du cheeseburger 🙂
    Par contre, je ne dis pas que vous êtes idiot ! juste de casser le sujet… Dans ce film, il est plus qu’intéressant de voir comment les objet sont magnifiquement réalisés, ils sont impeccables. Par ailleurs, j’insiste sur un point qui est celui du transport des sculpture pesant environ plus de 10 tonnes chacune d’elles ou des énormes pierres. Si on veut juste bien l’admettre, il était clairement impossible de soulever par n’importe quel moyen une de ces pierres ou même de transportés les énormes statues qui dépassait 10 tonnes… Même a l’heure actuelle cela est difficile avec notre technologie… et je sais clairement que vous allez m’ennuyer avec la théorie de Terry Hunt et Carl Lipo, ou encore de Jo anne van Tilburg.. Sil vous plaît ne me sortez pas cela je vais en rire très fort.
    Juste soyez honnête que ce film fait preuve d’originalité, que cette personne peut dire vrai. Qu’elle montre que ces civilisations ont des connaissances qui fait qu’elle ont pu transporter facilement ou non ce genre d’édifices, de pierres et qui ont permit a réalisés des choses fascinantes. Et si elles ont des connaissances qui leurs permettent ce genre d’objet, de facilités alors elles peuvent avoir en effet avoir connu le mètre, avoir une influence sur le fait qu’elles veulent que leur pyramide se coïncident avec pi, le nombre d’or, le coudée… plein de truc de ce genres.
    Bien sur je ne dirai pas que je connais autant que vous sur ce sujet que vous avez l’air de maîtrisé ( je parle seulement de toutes les civilisations).
    Toutefois je vous démontre juste qu’ils avaient une avancé technologique plus forte que l’on ne le pense, car ils seraient improbable de réaliser tout cela sans un minimum de connaissance. Par ailleurs, je respecte votre courage pour balancer un truc pareil sur la toile car il faut aussi en assumer les conséquences, ce qui n’est pas souvent le cas pour quelques personnes et surtout de continuer a défendre votre avis.

    • – « Par des méthodes grotesque… A la fin tout le monde peut le faire… 2.61803398875-1=1.61803398875 »
      Si seulement vous étiez un peu plus honnête, ou moins borné…
      Si mes méthodes sont grotesques – et elles le sont -, c’est justement parce que celles du film le sont tout autant !

      – « Dans ce film, il est plus qu’intéressant de voir comment les objet sont magnifiquement réalisés, ils sont impeccables. »
      Vous avez tout à fait raison : DANS LE FILM. Dans la réalité, les approximations sont nombreuses quant à une perfection.
      Ce qui n’enlève rien à la beauté de ces sites. Le film d’ailleurs a sacrément restreint son guide touristique. Quid de Rome, Athènes, Petra, Monte Alban, Tikal, Stonehenge, ou Uluru (parce qu’un rocher comme ça au milieu du désert, pour moi, c’est extra-terrestre).

      – « j’insiste sur un point qui est celui du transport des sculpture pesant environ plus de 10 tonnes chacune d’elles ou des énormes pierres. Si on veut juste bien l’admettre, il était clairement impossible de soulever par n’importe quel moyen une de ces pierres ou même de transportés les énormes statues qui dépassait 10 tonnes… »
      Eh bien je vous laisse l’admettre tout seul. Donnez-moi la liste des objets en question, plus restreinte que ce que vous affirmez, et renseignez-vous un peu. Il y a même des types seuls qui déplacent des blocs massifs dignes de ceux des pyramides à l’arrière de leur jardin pour démontrer la possibilité de le faire… Oh, vous riez très fort je suppose ?
      « Eh bien dansez maintenant ! »

      – « Toutefois je vous démontre juste qu’ils avaient une avancé technologique plus forte que l’on ne le pense »
      Vous ne démontrez rien du tout. Vous partagez en quelques lignes vos croyances (dans le pire des cas) et vos doutes (dans le meilleur).
      Les Egyptiens ont bénéficié d’une puissance pratiquement sans égale dans l’histoire du monde, et d’une stabilité politique à toute épreuve pour être un peuple majeur pendant des siècles, et réaliser des oeuvres majeures.
      Pourquoi focaliser sur les pyramides d’ailleurs ? Où sont la vallée des rois, le phare d’Alexandrie, Abou Simbel ou Louxor ? Focaliser sur les trois pyramides et ignorer l’Egypte pour ce qu’elle a été, c’est insulter l’histoire et les pharaons, et tenter de faire gober au premier venu des âneries vieilles de 2 siècles et demi quant à des influences atlantes, bibliques ou extra-terrestres (version plus moderne des précédentes).

      Vous pouvez faire le choix de vivre dans le fantasme. Cela permet de rêver, c’est sympa.
      Vous pouvez aller ouvrir des bouquins scientifiques, ou commencer par vous payer un billet d’avion pour l’Egypte. Cela permet de s’émerveiller, de s’apercevoir qu’on a pas mal de choses à comprendre et à découvrir, et ça laisse un peu plus de place aux hypothèses intellectuelles. C’est stimulant, et l’émerveillement n’en est pas moins présent. Mais ça demande plus d’efforts. A vous de voir.

      • Hello, pas besoin de s’agacer je partage mes doutes avec vous pour que vous pussiez mieux m’éclairer sur votre avis. Rien de plus.
        Pour ce qu’il s’agit des objets, je suis désolé, je reste sur mon avis on voit ceux du film, je suis d’accord avec vous mais comme vous le dite si on ose juste vouloir se cultiver on regarde sur internet ou dans des bouquins et on s’aperçoit qu’ils sont souvent très beau même presque trop pour ceux qui sont intactes.

        Il y a même des types seuls qui déplacent des blocs massifs dignes de ceux des pyramides à l’arrière de leur jardin pour démontrer la possibilité de le faire…
        Désolé mais cet argument est faux. trouvez en un autre sil vous plaît, ce n’est pas avec celui la que vous allez me convaincre car clairement il n’y a aucune personne dans ce monde qui puisse bouger quelque chose d’aussi lourd. même trois personnes on y arriverait pas encore.
        Pour les Pyramides c’est pas ici, où moi je me focalise, je suis entièrement d’accord avec vous il y en plein d’autres des sites a connaître qui sont magnifiques avec une histoire génial, c’est pour cela que je peine a accepter certains trucs dans leurs films et c’est pour cela que je suis ici avec vous afin de voir un avis qui change a ce film et qui permettrai d’avancer sur le sujet.

        Sur ce qu’il s’agit des livres c’est déjà fais depuis longtemps et je le répète encore une fois la seule chose qui m’a intrigué ce ne sont que les objets et le transport. C’est pour cela que ce film m’a mit en doute sur différentes connaissances dont ces civilisations aurait pu avoir tel que mètre.

        Ps : Je ne suis pas ici dans un débat a vouloir me battre, je suis la dans un but de connaissance, si vous voulez seulement envoyez bouler ces messages comme vous l’avez fait avec certains on peut s’arrêter la car vous savez que vous comme moi on n’avancera pas.

      • Mais, le mètre, c’est bien joli que vous vouliez le voir.
        Le problème, c’est que le mètre est une unité purement artificielle. Tout aussi artificielle que le pied anglais, ou que le mile nautique.
        Donc trouver des mètres, non seulement c’est aberrant puisque c’est utiliser une mesure aléatoire à une époque où elle n’a pas lieu d’être (cela a été assez rappelé, le mètre date de la révolution française, et n’a strictement aucune légitimité face à une autre mesure), mais ça ne correspond à rien.
        La preuve : l’autre pingouin d’anglais (ou américain ? J’ai un doute) qui a pondu à 3 remarques près le même boulot que Grigri pour démontrer qu’il y a une connaissance du pied et/ou du mile par les Egyptiens.
        …Alors ? Ils connaissaient quoi les Egyptiens ? Le pied, le mètre, les deux ? Ou aucun des deux, pour la simple et bonne raison que nous ne faisons que projeter des fantasmes sur des pierres, calculées avec des unités de mesure différentes.
        Ce qui n’empêche pas de faire intervenir Pi, voire Phi, comme Leclant l’explique, et comme je l’ai répété dans mon article, cela par la simple utilisation de cordes pour faire des circonférences, des rotations, des angles ou que sais-je encore.
        Bref, rien de bien éthéré, quand bien même le résultat visible est assez splendide.

  52. Je suis venu en septique flemmard, et je repart en « con vertie », je pense pas que c’était l’effet voulut…

    J’ai juste vérifier VOS arguments sur wiki… et constater la justesse de ceux lrdp…

    Trop fort… sa doit être la chaleur et la de-hydratation…

    • Visiblement, l’aide d’un dictionnaire vous ferait du bien. Sa sé sure.
      Une technique pour faire des recherches aussi, probablement. Bonne route.

  53. Bonjour.
    Comment expliquer le fait que la valeur du mètre (« antique ») définie arbitrairement (?) (comment ? Hauteur du pyramidion…) soit si proche de celle que nous avons défini tout aussi arbitrairement au 18 eme siècle (SI ma mémoire ne me fait pas défaut… )
    Peut-on émettre une hypothèse selon laquelle il existerait un « mètre universel » (ou « miles universel »….) ?
    Si cette hypothèse est vraie, la définition du mètre se ferrait à l’aide de concepts simples ? Définissions nous le mètre comme M. JOURDAIN faisait de la prose ? Tout comme un enfant « utilise » les propriétés de Pi sans le savoir en faisant des rosaces avec son compas….

    • Quel mètre antique ?
      Il y a la coudée égyptienne. Bien loin du mètre…

      • « AHAHAhaahah » fait un peu dérisoire, prétentieux et sûr de soi. Il faut regarder ailleurs et voir ce que d’autres auteurs disent et se fait sa propre idée. Que tu sois convaincu, ça on le sait, mais c’est bien de garder un esprit ouvert…

        1 – Peut-être, mais alignées et construites de manière à résister les secousses sismiques. On parle de milliers de différents design de blocs, répliqués identiquement (ou presque) de chaque côté de la pyramide. La technique est plus avancée que celle de notre ère moderne et requiert un logiciel voire un algorithme pour créer le design différents de chaque bloc. Fair enough, plus c’est ancien, mieux c’est construit.
        2 – On parle d’instruments extrêmement évolué: une précision dans la découpe, le taillage et l’ajustement des blocs entre eux est digne du niveau de qualité obtenu aujourd’hui dans l’industrie de haute précision. Cette précision elle fut calculé à maintes reprises par différents experts indépendants: William Matthew Flinders Petrie fit une campagne de mesure sur la Grande Pyramide, et releva cette grande précision : « La variation moyenne dans la découpe des blocs comparée à une ligne droite ou un carré théoriques parfaits, est de l’ordre de 0,010 pour une longueur de 75 in7. », soit 0,254 mm d’erreur sur une longueur de 1,90 m. Pour obtenir ce niveau de précision, il est nécessaire de posséder les outils et les méthodes de mesure encore plus précis : on parle ici d’une tolérance de 0,00013 pour 1. La base de la pyramide a été nivelée avec une erreur de 21 mm seulement. (Désolé Zegatt, mais on n’arrive pas à ça aujourd’hui). Christopher Dunn mesura en 1992 la planéité d’un bloc de granite de vingt-sept tonnes, d’une précision de 0,005 mm.
        3 – Les burins, c’est des fuckin’ burins et peu importe ce qu’ils utilisaient, c’est pas comparable avec les outils avancés qu’on a aujourd’hui et on n’arrive pas à faire une aussi bonne précision….
        4 – Évidemment, on avait accès au laser et foreuses automatiques il y a 8,000 ans.
        5 – L’espace vide sert justement à quelque chose, pas les tombe, mais le message mathématique. Ça aussi tu l’as loupé, mais c’est pas grave.
        6 – Théorie officielle: les égyptiens de l’époque on bâti les pyramides avec leurs outils de l’époque, des monuments parfaitement alignés à trois étoiles, entre elles-même, un miracle architectural du genre humain. Believe, la croyance en cette histoire charmante, voilà la théorie officielle mon cher.

      • 1- « milliers de différents design de blocs, répliqués identiquement »
        Différents ou identiques ? Les deux à la fois ? Et depuis quand on trouverait les mêmes d’un côté comme de l’autre de la pyramide ? Et pourquoi pas des 3 pyramides alors ? Mais d’où sort cette information fantasmée ???
        2- « On parle d’instruments extrêmement évolué: une précision dans la découpe, le taillage et l’ajustement des blocs entre eux est digne du niveau de qualité obtenu aujourd’hui dans l’industrie de haute précision »
        C’est justement là le problème : « on parle ». « On », c’est GriPoo, ou Dunn, ou des ufologues du dimanche qui ne comprennent rien à l’histoire/la science/l’archéologie/l’ingénierie/etc. Ils balancent des chiffres, que vous rebalancez de la même façon, sans rien y comprendre, il y a une précision merveilleuse (soi-disant) et des 000 partout, du coup le spectateur moyen est émerveillé. Bref, absurde.
        3- Voir au-dessus. Il n’y a pas de précision.
        4- Inutiles. A l’époque, on calculait la durée de l’année, on connaissait une bonne moitié des planètes du système solaire, on savait que le soleil ne tournait pas, et on s’amusait déjà à calculer la circonférence de la terre. Je caricature un peu (à 1000 ans près, et encore), je mélange des données grecques et égyptiennes, mais de là à imaginer les bonshommes de l’époque comme des paumés abrutis, il faudrait peut-être se réveiller. Le croissant fertile, les grandes heures de la Mésopotamie, c’est encore un bon millier d’années plus tôt !
        5- Ahahahahahah. Oui, je sais. Encore. Ahahahahahah.
        6- Et quand tu passes de l’autre côté de l’Atlantique, et que les Aztèques, Mayas, Zapotèques ou encore Incas font des constructions tout aussi impressionnantes, mais 1500 à 4000 ans après les Egyptiens, ce sont aussi les extra-terrestres ou les Atlantes, c’est ça l’idée ? Les moyens qu’ils ont à disposition sont pratiquement les mêmes que les Egyptiens, le résultat tout aussi massif. Ca s’appelle l’humanité.
        Ah, et attention aux fautes d’orthographe, ça rend moins crédible quand ça tend à s’accumuler…

    • Et le pas artabic alors ?

      Tout le monde parle de la coudée égyptienne en se référant au mètre pour le lui donner une signification plus importante qu’elle n’en avait à l’époque, mais la façon dont les Perses ont déterminé le pied artabic est largement plus fascinante : « 30,78 cm (30,7796 cm.) vers 550 AC.
      Le but des Perses était de donner au pied une valeur égale au 1/100 de seconde d’angle méridien. L’arc sur le terrain étant estimé à hauteur de Thèbes à la latitude de 25° 43′ N soit les 2/7 de l’arc équateur-pole.
      L’appréciation du méridien est l’une des meilleures de la période antique : 0,307796 x 600 x 10 x 3 x 20 x 360 = 39 890,36 km »

  54. Comment ont ils tailler des blocs de granit avec des burin en cuivre???
    C’est comme vouloir tailler de l acier avec de la pâte à modeler !!!

    • Si vous regardez la majorité des reportages ou lisez les principaux sites sur la question, celle-ci a été résolue depuis bien longtemps.
      En taillant la pierre et en utilisant du sable, les minéraux ont une action sur la pierre que l’on souhaite tailler. Ce qui rend le granit parfaitement taillable.

      • Zegatt l’a dit, deux millions de pierres de plusieurs tonnes, parfaitement alignée, toutes différentes, avec une précision au millimètre près, digne du laser, juste avec du sable et des burins. Just fuckin’ believe dude, comme Zegatt y croit dur comme fer à sa théorie. À l’époque, les gens utilisaient des outils primitifs et arrivaient à des résultats de loin supérieurs à ceux de nos jours. Ne te pose pas trop de questions, fait juste « croire » à la théorie officielle. Ici, c’est vraiment pas la place pour réfléchir et essayer de faire changer d’avis l’auteur croyant.

      • Ahahahahah.
        1 – elles ne sont pas parfaitement alignées.
        2 – la précision au millimètre de GriPoo, ils l’ont mesurée avec une feuille à carreau de chez Clairefontaine. C’est ça, la science du millimètre.
        3 – les burins, ils sont un peu plus développés que ça.
        4 – les outils primitifs, idem, ils ne sont plus si primitifs que ça, on n’est pas au temps des cavernes et des peaux de bêtes (merci le démarrage du film et les modifications narratives, au détriment du croissant fertile et de quelques milliers d’années d’histoire qui précèdent).
        5 – pas de résultats supérieurs à proprement parler. Aujourd’hui, on sait construire dans du vide et faire que ça tienne. Quand on considère l’espace vide des pyramides (les tombes), c’est sacrément peu par rapport à l’ensemble du monument…
        6 – « théorie officielle » ? Laquelle ? Ici je ne défends pas une théorie, je déconstruis des manipulations grossières.

  55. tu veux prouver quoi?

  56. tout est intéressant sur ce sujet, personne n’a le monopole sur le dossier

    • Donc tout est bon à prendre, en particulier les crétineries du premier venu, si je suis le raisonnement ?
      Apprenez donc que je suis Dieu et que j’ai chié le monde hier à 3h68 du matin.

      • Au contraire, très peu de choses sont bonnes à prendre. C’est l’histoire d’un monde de penseurs modernes qui remettent en question les belles histoires de leur passé. Plusieurs théories officielles ne tiennent pas la route, voilà tout. Dieu est mort depuis longtemps et n’a rien à voir là-dedans. La réinvention de certaines vieilles théories (i.e. les égyptiens ont bâti les pyramides) et la recherche de la vérité nous amènent à poser un regard, voire un esprit critique sur ces « crétineries » du passé. À ce sujet, Grimaud apporte, à sa manière, un vent de fraîcheur sur cette folie que sont les convictions.

      • Décidément, votre cas s’aggrave à chaque message (l’orthographe aussi).
        Merci pour vos réponses (inexistantes) au précédent message.
        Vous disiez « convictions », n’est-ce pas ? Je trouve le mot approprié.

      • L’orthographe, au contraire, s’améliore, grâce à tes bons cours de français, et tout d’un coup, j’ai compris: non seulement il y a des fleurs partout pour qui veut bien les voir, mais regarder les choses de trop près, s’attarder à des détails de forme, des schémas de pensée, c’est ça qui nous fait louper l’essentiel: le message mathématique des pyramides, c’est simple. Les convictions sont pires que les mensonges. L’idée est d’argumenter. Rêver et garder un esprit ouvert. Le bonhomme Grimaud est un chic type et il nous amène à penser, c’est tout. Qu’on aime, qu’on n’aime pas, qu’on déteste, qu’on adore, on s’en fout, on s’amuse et le but n’est pas de conditionner l’espèce non plus. Le passé est de nature secrète. Et on vit tous dans un univers rempli d’empêcheurs de penser et de services secrets. Il y a toute une nébuleuse qui se déploie au-dessus de toi mon cher et tu n’as aucune fuckin’ idée de se qui se passe en réalité. C’est ainsi, même toi tu n’y peux rien.

      • On n’a pas élevé les poules ensemble, gamin.
        Votre vision du monde est pitoyable et fascinante à la fois. Comme beaucoup de groopies des Gripoo, vous n’avez visiblement aucune connaissance scientifique, historique, culturelle ou littéraire.
        L’orthographe, en premier lieu du nom de votre maître à penser, en atteste. Vous êtes comme ces droitistes qui écrivent Sarkosy ou ces gauchistes qui lisent Mélanchon, vous, c’est Grimaud. Ensuite, ce mélange d’ésotérisme et de complot, qui indique vos visionnages probablement nourris de séries américaines, d’une nostalgie d’ado pour Indiana Jones ou Stargate, ou que sais-je encore, et vos lectures – si elles existent -, probablement limitées à du roman de gare, du polar répétitif et des collections ésotériques qui vous donnent la sensation de comprendre et de voir des choses que les autres ne voient pas.
        Tout ça potentiellement alimenté par quelques soirées bien arrosées entre amis qui partagent des idées similaires, ou alimentent votre système du leur, sans dresser ni réelles frontières, ni axe directeur, ni tenter de l’interpréter véritablement. Un univers ouvert est bien plus intéressant pour élaborer une fiction.
        Bref, une hiérarchisation complètement absurde d’éléments dont vous n’avez pas vous-même été témoin.
        Et en effet, même moi je n’y peux rien.
        Bonne bourre.

      • Non mais c’est quoi ce bordel? Ton texte comporte plus de trois fautes d’orthographes, sans compter ton déluge d’âneries dans les pages précédentes. Bref, tu n’as pas le monopole de la langue. Qui plus est, j’ai probablement lu plus (beaucoup plus) que toi, on entend ici les grands classiques de la littérature philosophique (Nietzsche et plusieurs autres) sans compter un nombre d’essais de loin plus intellectuels que ce que tu es habitué. Bref, le commentaire ci-dessus fait dans l’insulte la plus absurde, on nage dans le noir, comme d’habitude et aussitôt qu’on ose contredire Saint-Zegatt, voilà qu’il devient insolent, poltron et insignifiant. Vas-y, crois tout ce que tu veux, de toutes façons, on ne peut pas argumenter avec des gens comme toi. T’es condamné à l’ignorance et tu te penses tellement bon. Pathétique et lamentable. Non, il n’y a aucun complot, abreuve-toi des théories officielles des médias et vit dans ton petit monde artificiel.

      • Argument zéro, deuxième session.
        Décidément, j’ai vexé le gamin : il se met à hurler en tapant par terre avec ses petits poings.
        « Ton texte comporte plus de trois fautes d’orthographes » : probablement. Saurez-vous les trouver ? Moi, j’en compte une par ligne ou par paragraphe quand il y a des efforts de faits dans vos commentaires. Orthographe s’écrit sans s, gamin.
        « Bref, tu n’as pas le monopole de la langue » : ce n’est pas la vôtre qui va prouver le contraire.
        « déluge d’âneries dans les pages précédentes » : j’attends toujours les arguments suite au message précédent. Là, je vois le gamin filer dans sa chambre en chialant.
        « Qui plus est, j’ai probablement lu plus (beaucoup plus) que toi, on entend ici les grands classiques de la littérature philosophique (Nietzsche et plusieurs autres) sans compter un nombre d’essais de loin plus intellectuels que ce que tu es habitué. » : Open fire and let me laugh, child.
        « T’es condamné à l’ignorance et tu te penses tellement bon. » : intéressante auto-analyse.

        Allez, pour la forme : « ce bordel? » : manque un espace avant la ponctuation.
        « orthographes » : sans s, merci.
        « que ce que tu es habitué » : ce à quoi, ce serait tellement mieux.
        « de toutes façons » : jamais au pluriel, pitié.
        Par rapport à l’avant-dernier, ça s’améliore tout de même hein… Comme quoi y a de l’espoir malgré tout.

      • La simple fait d’utiliser trop souvent le terme gamin ne fait pas très sérieux.

        [MODERATION : Des arguments sont attendus, plus pertinents, gamin. Le prochain commentaire vide sera supprimé directement. En plus, à force d’écrire trop vite, ce sont maintenant des problèmes de genre (féminin/masculin : « le simple fait » plutôt que « la ») qui se posent…]

  57. Bonjour, je vois un joli démontage de LRDP qui finalement ne mène à rien car beaucoup de démonstration inutile et hors sujet, trop de parti pris de l’auteur et une rancœur envers ce Mr Grimault qui laisse perplexe .. mais quand est il de GIZEH 2005, l’opus ou J.Grimault apparait enfin ? Vu/ Pas vu ? Changement d’opinion ?

    • « beaucoup de démonstration inutile »
      >> Développez, ça m’intéresse !

      « une rancœur envers ce Mr Grimault qui laisse perplexe »
      >> Vous semblez avoir assez suivi le bonhomme pour que ça ne doive plus vous laisser perplexe !

      « Gizeh 2005 » ? Changer d’opinion avec ce larmoiement continuel d’une heure et demie ? Vous êtes sérieux ?
      Qui n’apporte aucun élément nouveau alors que le final de LRDP nous parlait de fin du monde !
      Et puis il apparaissait bien avant le père Grigri, bien trop d’ailleurs, à être partout tout le temps – un véritable orwellien !
      Sincèrement, si Grigri a le savoir des anciens, si la fin du monde est proche, et avec les terroristes qui traînent dans les rues parisiennes, il serait temps que Grigri passe à table !
      Ce serait con qu’il ne puisse pas finir son oeuvre, ou qu’il laisse son public la langue pendante, dans l’attente du fameux opus 2 (qui ne viendra jamais semble-t-il).

  58. […] comme je l’ai donné plus haut avec les propriétés mathématiques de phi. On a par exemple cette démonstration que pi se trouve dans le bigmac ou encore qu’on peut trouver pi ET phi dans un grand nombre […]

  59. C’est vrai que Grimaud n’est pas clairement intelligible, part dans tous les sens, a tout fait , tout vu… Un côté franchement agaçant … Mais, ce que j’ai aimé de ce film, c’est qu’il remettait le doigt sur des questions que je me posais adolescente, quand au collège, on nous enseignait l’Egypte et La Chine. Ces deux civilisations me fascinaient… Quand ma prof de math, nous expliquait que derrière la géométrie de la rosace, se cachait un message antique à creuser… Il est difficile d’en rester à ce qu’on veut bien nous dire… L’imagination travaille ! ( fleur de vie…)
    Un goût de trop peu, de pas claire, me restait et il a rallumé la lumière ! L’envie de comprendre l’histoire…
    Depuis j’ai découvert, qu’un de mes ancêtres avait voyagé et étudié les civilisations américaines … Celui que tu critiques : Brasseur de Bourbourg… Et c’est vrai, qu’on peut retrouvé dans ses livres beaucoup trop de blabla ennuyeux, ce qui est agaçant comme Grimaud… mais aussi des choses très intéressantes.
    Mon ancêtre s’est gouré sur beaucoup de points dans ses traductions( pas dans toutes! ), s’est un peu perdu dans les détails, mais quand je me suis amusée à retirer les détails et faits les plus intéressants , j’ai trouvé des réflexions vraiment percutantes, comme par exemple , quand il dit que pour faire la bonne chronologie de l’histoire, la géologie est une des clés de la compréhension … Il disait vrai. Quand à répétition, il parle et définit( à sa façon…) les mots, les noms qu’il apprend de cette civilisation et qu’il nous montre des mots qui se finissent souvent par « atl »( nahuatl, quètza-coatl …) … difficile de ne pas faire la corrélation … Quand il suggère que dans les récits qu’il déchiffre, il croit comprendre que ces civilisations représentent leur territoire( pays) comme la face du visage d’un animal allongé … Il disait vrai : regardons le continent sud-américain avec l’axe Nord-Sud à l’horizontal, ça fait franchement penser à une tête d’éléphant de profil …Quand dans son autre livre, il nous fait la cartographie littérale des pyramides méso et sud américaines, c’est sympa ensuite d’aller fouiner et de se dire, il a fait ça à dos de bidet avec les moyens de l’époque…chapeau …Et sa carte, n’est pas fausse en plus …
    Bref, arrêtons de jeter le bébé et l’eau du bain avec, je pense que les pragmatiques se doivent d’ouvrir leur imagination , et les trop imaginatifs devenir plus pragmatiques. Mais il y a des choses à creuser, c’est certain… Alors au lieu , de se déchirer, pourquoi ne pas s’allier en bonne intelligence ! Et ainsi enfin faire éclater la vérité !? Regardons ensemble les mesures prises par des professionnels, essayons d’imaginer les milles et unes applications que ces édifices pouvaient avoir ( en dehors de ce qu’on croit déjà savoir…) épluchons, analysons et prouvons ! Mais faut arrêter de s’opposer, car c’est s’éloigner des véritables questions, que nous devons nous poser . Cordialement

    • Visiblement, vous ne voyez pas le côté manipulateur à outrance du documentaire (et plus encore du marketing qui l’accompagne).
      Quant à de Bourbourg, bien sûr tout n’est pas à jeter, loin de là. Mais une bonne part de ce qu’il raconte est grotesque ou improbable (excuses partielles des croyances de l’époque, de l’amateurisme…). Et l’un des exemples cités le résume très bien :
      « Quand il suggère que dans les récits qu’il déchiffre, il croit comprendre que ces civilisations représentent leur territoire( pays) comme la face du visage d’un animal allongé … Il disait vrai : regardons le continent sud-américain avec l’axe Nord-Sud à l’horizontal, ça fait franchement penser à une tête d’éléphant de profil … »
      Depuis quand les éléphants ont-ils élu domicile en Amérique ????
      Autrement, le -atl en langue nahua. Très bien. Et ? Ca nous amène à quoi ? Le nahua est en grande partie comparable à l’allemand (ou à des langues asiatiques comme le chinois ou le japonais) : c’est une langue qui se construit par association, en faisant des mots à rallonge, en empilant des termes entre eux qui modifient peu à peu le mot initial. Exemple basique : amatl (feuille) + oxtli (résine) = amoxtli (livre)
      amoxtli + calli (maison) = amoxcalli (maison des livres – bibliothèque en somme).
      Bref, atl pris seul, c’est « eau ». Mais atl, ça peut être des centaines de choses…
      Quand Grigri dit que « atl » c’est la mer ou l’océan, déjà, c’est faux. Ajouter qu’il y a un lien avec Atlantide, c’est absurde. Plus que tout, « atl », ce ne sont que trois lettres. Prenons « eau » en français.
      Si je raisonne à la Grigri, eau et ruisseau (ou bateau), il y a un lien. Donc j’ai raison, et dès que je vois eau, il y a de l’eau. C’est merveilleux. Dans « château » aussi du coup, ou « agneau », « plateau », « trousseau » et j’en passe ? Non, bien sûr. Tout comme coatl (et non Quetzalcoatl, qui est une divinité et un mot composé, là où « coatl » est simplement serpent) et nahuatl n’ont rien à voir avec atl…
      Ca tombe… à l’eau !

  60. Les chiffres utilisés pour l’exemple du sandwich ne sont pas exacts, q’il s’agisse d’un bigmac ou d’un cheeseburger (facilement vérifiable sur le site du fastfood concerné). Je me suis donc arrêtée là : pas de temps à perdre avec un site aussi manipulateur que les pratiques qu’il dénonce. Dommage.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :